Nouvelles et articles

Catholic Relief Services accélère la lutte contre le paludisme au Niger

07 février 2017

NIAMEY, Niger - Partenaire clé de la santé mondiale, Catholic Relief Services lance aujourd'hui sa campagne « CRuSh Malaria » (signifiant littéralement, éCRaSer le paludisme) destinée à étendre l'accès aux médicaments antipaludiques pour les enfants nigériens.

L'objectif de CRuSh Malaria est de réduire de 60 pour cent le nombre de cas de paludisme chez les enfants de moins de cinq ans d'ici 2020. Son but est de récolter 5 millions de dollars US auprès des particuliers, des groupes de jeunes et des paroisses catholiques afin de soutenir les efforts que le Fonds mondial déploie pour en finir avec le paludisme.

Cette campagne a été inaugurée à Niamey par S.E. Bazoum Mohamed, Premier ministre par intérim du Niger, Sean Callahan, Directeur général et Président de Catholic Relief Services (CRS), et Mark Dybul, Directeur exécutif du Fonds mondial. CRS, qui met en place depuis 2006 au Niger des programmes de lutte contre le paludisme avec le soutien du Fonds mondial, a décidé de mettre au service de ce dernier et de sa mission, sa puissance locale de collecte de fonds.

« Il est inacceptable qu'une maladie évitable puisse causer autant de souffrance dans des pays tels que le Niger. En unissant nos forces au Fonds mondial, notre capacité de lutte contre le paludisme s'en trouve considérablement élargie, déclare M. Callahan, Directeur et Président de CRS. C'est un pas de plus vers notre objectif commun de mettre fin à cette épidémie d'ici 2030. »

La mission de CRuSh Malaria est de fournir aux enfants un traitement préventif essentiel, appelé chimioprévention du paludisme saisonnier (CPS). D'un bon rapport coût-efficacité, cette méthode a entraîné un recul spectaculaire des cas de paludisme. Donné aux enfants avant que la saison de transmission du paludisme n'atteigne son pic, ce traitement peut être facilement administré par les agents de santé communautaires dans des localités reculées, ce qui en fait une démarche pérenne dans les zones rurales.

« CRS a fait preuve d'une remarquable capacité à mobiliser les gens pour sauver des vies dans le monde entier, a déclaré Dr Dybul. Nous sommes ravis de voir cette organisation se doter d'une mission supplémentaire, à savoir collecter des fonds au profit de son partenariat avec le Fonds mondial. Grâce à des investissements soutenus, nous pouvons protéger les enfants et éliminer cette maladie pour de bon. »

Le paludisme a des effets dévastateurs partout en Afrique. Selon le Rapport 2016 sur le paludisme dans le monde, cette maladie était responsable de 5,2 millions de cas et de 10 000 décès au Niger en 2015, dont la majorité des victimes étaient des enfants de moins de cinq ans.

Les organisations confessionnelles sont des partenaires importants du Fonds mondial. Elles ont non seulement permis d'atteindre des communautés difficiles d'accès, mais elles ont aussi joué un rôle décisif aux côtés du Fonds mondial tant dans la mise en place des programmes qu'il soutient qu'en appelant à mobiliser davantage de ressources pour lui permettre de mener à bien sa mission.

###

Le Fonds mondial est un partenariat du 21e siècle conçu pour éliminer plus rapidement les épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. Formant un partenariat entre les autorités publiques, la société civile, le secteur privé et les personnes touchées par les maladies, le Fonds mondial collecte et investit près de 4 milliards de dollars US par an à l'appui de programmes dirigés par des spécialistes locaux dans plus de 100 pays. En remettant en cause les obstacles et en adoptant des démarches novatrices, nous œuvrons ensemble à aider plus efficacement les personnes touchées par les maladies.

###

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :
Yébé Diallo
Spécialiste Communication
Téléphone portable : +41 079 717 6930
Courriel : yebe.diallo@theglobalfund.org