• Quatrième reconstitution des ressources

    Les 2 et 3 décembre 2013, les dirigeants du monde entier se sont réunis à Washington où ils ont affiché leur unité à l’occasion du lancement des engagements de financement en faveur de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour les trois prochaines années. Vingt-cinq pays, ainsi que la Commission européenne, des fondations et des entreprises privées ou encore des organisations confessionnelles, ont promis de verser des contributions à hauteur d’un montant initial de 12 milliards de dollars US. Il s’agissait de la somme la plus importante jamais promise en faveur de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Cet engagement marque une hausse de 30 pour cent par rapport aux 9,2 milliards de dollars US qui avaient été promis en 2010, au début de la période 2011/2013.

    Lors de la conférence de lancement de la reconstitution des ressources, les dirigeants du monde entier se sont accordés à dire que nous nous trouvions à une étape historique du combat que nous menons pour mettre fin au sida, à la tuberculose et au paludisme. Grâce aux progrès de la science, nous avons désormais la capacité de maîtriser totalement ces maladies. En rassemblant ces fonds, nous pouvons véritablement changer la vie de millions de personnes.