Demande de qualité non financée

Les pays sont censés inclure dans leur candidature une demande appelée « demande de financement hiérarchisée au-delà de la somme allouée » pour financer des programmes prioritaires qui devraient être pleinement financés, mais qui ne le sont pas en raison d’un manque de moyens. Cette demande est examinée par le Comité technique d’examen des propositions. À l’issue de cet examen, les interventions jugées stratégiquement ciblées et techniquement viables sont inscrites au registre des « demandes de qualité non financées ». Ces investissements sont souvent financés par des économies ou des gains d’efficacité lors de l’établissement de la subvention, mais elles peuvent également l’être par des ressources supplémentaires – optimisation du portefeuille, échanges de créances dans le cadre de l’initiative Debt2Health, dons du secteur privé – devenues accessibles en cours de cycle.

Registre des demandes de qualité non financées

Un registre des demandes de qualité non financées est associé à chaque cycle de financement. Ces demandes restent actives jusqu’à la fin de la « période d’utilisation de la somme allouée » correspondante. Pour en savoir plus cette période, vous pouvez visionner notre vidéo sur les cycles du Fonds mondial (en anglais). Si une intervention non financée du registre 2020-2022 demeure une priorité, le pays doit l’inclure dans sa demande de financement hiérarchisée au-delà de la somme allouée pour la période d’allocation 2023-2025. Le Comité technique d’examen des propositions jugera alors si l’investissement répond toujours aux critères de ciblage stratégique, de bien-fondé technique, d’impact et de pérennité dans le contexte des investissements financés avec la nouvelle somme allouée. Dès confirmation qu’il s’agit toujours d’une demande de qualité non financée, l’intervention peut être ajoutée au registre 2023-2025.

Le registre se présente sous la forme d’un outil Excel qui permet des recherches et des analyses par région, pays, composante et programme, de manière à aider les éventuels donateurs à identifier plus facilement les besoins de financement. Le Fonds mondial encourage vivement tous les donateurs à envisager des contributions supplémentaires pour financer les programmes inscrits au registre. Consultez notre page Combler les déficits critiques pour en savoir plus.

  • Registre des demandes de qualité non financées 2020-2022
    télécharger en English
  • Cadre d’établissement des priorités pour les demandes inscrites au Registre des demandes de qualité non financées
    télécharger en English | Español | Français

Optimisation du portefeuille

Lorsque les pays rencontrent des difficultés pour mettre en œuvre des programmes ou les déployer à plus grande échelle, le risque existe de voir le financement consacré à ces programmes rester inutilisé pendant la période de subvention de trois ans. Si le Fonds mondial collabore avec les pays pour remédier à ces difficultés, il recourt également à l’optimisation des portefeuilles, un outil qui vise à optimiser l’impact des financements en s’assurant que les fonds seront utilisés en temps opportun.

Sur l’ensemble d’un portefeuille, les fonds sont regroupés, puis analysés afin d’établir une prévision des fonds qui resteront inutilisés. Après ajustement en fonction du risque et approbation par le Conseil d’administration, ces fonds peuvent être réinvestis dans des programmes approuvés et inscrits au registre des demandes de qualité non financées. Les responsables des programmes qui ont pris du retard ne sont pas pénalisés en raison de cette utilisation plus lente des fonds. Ils peuvent toujours accéder à la totalité de la somme qui leur a été allouée et sont incités à accélérer les dépenses et les activités programmatiques jusqu’à la fin de la période de subvention.