Espoir, santé, amour

dans Article le 21 septembre 2018

The Global Fund / Vincent Becker

Svetlana a rencontré Alexander au service antituberculeux de l’hôpital de la ville de Grodno, dans l’ouest du Belarus. Ce n’est peut-être pas le décor le plus classique pour une histoire d’amour, mais toute histoire d’amour doit commencer quelque part.

« Au départ, l’hôpital ne m’a pas fait bonne impression, explique Svetlana. J’étais sous le choc, parce que je ne m’attendais pas à ce qu’on me diagnostique une tuberculose. C’était difficile à comprendre, à croire. »

« Puis, j’ai rencontré Sasha et j’ai commencé à me sentir mieux. Nous nous sommes rencontrés après 10 jours de traitement et nous avons passé beaucoup de temps ensemble. Il faut y croire. J’ai décidé de guérir Alexander – lui permettre de se sentir véritablement en vie. »

« Avant notre rencontre, il était plus seul. Je voulais prendre soin de lui, le guérir, et je suis tombé amoureuse. Il est devenu plus gentil, plus positif. »

Alexander ajoute : « Le traitement existe, mais il faut la volonté de guérir. L’objectif, c’est la guérison. Si on le veut, c’est possible. »

Le couple s’est marié à la fin de son hospitalisation. Svetlana et Alexander espèrent tous deux en finir avec le traitement qu’ils prennent contre une tuberculose multirésistante pour la fin de 2018.