Le Luxembourg augmente de 11 pour cent sa promesse de don au Fonds mondial

dans Opinions le 08 février 2019

Le Luxembourg est devenu le premier pays à faire une promesse de don pour la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial. À l’occasion de la réunion marquant le lancement de cette dernière, les dirigeants, les organisations de la santé mondiale, les associations de la société civile et les personnes touchées par les maladies se sont engagés à agir de concert pour en finir avec les épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme et pour avancer plus rapidement vers la couverture sanitaire universelle.

Dans son allocution, l’Ambassadeur du Luxembourg en Inde, M. Jean-Claude Kugener, a rappelé l’engagement de son pays en faveur du Fonds mondial et a dit espérer que cela engendre un effet domino pour les autres donateurs.

« Nous encourageons tous les partenaires à envoyer un message clair aux millions de personnes qui ont besoin de notre aide pour accélérer le mouvement contre le sida, la tuberculose et le paludisme », a indiqué M. Kugener.

Les Luxembourg est l’un des principaux donateurs du Fonds mondial par habitant et n’a cessé d’accroître sa promesse de don à chaque cycle de reconstitution des ressources. Ainsi, l’engagement de 9 millions d’euros pris aujourd’hui représente une hausse de 11 pour cent par rapport à la promesse précédente.

Depuis 2009, le Luxembourg consacre un pour cent de son RNB à l’aide publique au développement, l’accès à la santé et aux services sociaux constituant l’un des socles de sa nouvelle stratégie de coopération au développement.

Le Fonds mondial entend lever au moins 14 milliards de dollars US pour les trois prochaines années, afin de contribuer à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié les taux de mortalité liés au VIH, à la tuberculose et au paludisme et à construire de systèmes de santé plus solide d’ici 2023.