Modèle de financement

Avant de soumettre la demande de financement

Le cycle de financement débute avant que les pays ne soumettent une demande de financement, pour laquelle un certain nombre de critères sont pris en considération.

Au début de ce cycle, le Fonds mondial alloue des fonds aux pays admissibles pour les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Des fonds supplémentaires peuvent aussi être disponibles pour les systèmes de santé. Pour avoir accès au financement, les pays doivent répondre aux critères d’admissibilité et aux autres conditions.


Admissibilité

Le niveau de revenu et la charge de morbidité déterminent si un pays ou une région répondent aux conditions pour bénéficier du soutien du Fonds mondial. Les pays peuvent être admissibles pour le financement d’une, de deux ou des trois maladies.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter la page Admissibilité.


Somme allouée

Une somme allouée, qui correspond au montant de financement disponible pour les programmes pendant le cycle de financement, est attribuée à un pays admissible. Le Fonds mondial fait part des sommes allouées tous les trois ans et les calcule en fonction de la charge de morbidité et des capacités économiques d’un pays, le calcul est ensuite affiné pour rendre compte de facteurs importants dans le pays.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter la page Sommes allouées.


Investissements à effet catalyseur

Il se peut également qu’un financement soit disponible en sus de la somme allouée à un pays. Les investissements à effet catalyseur constituent une part des financements disponibles réservés aux programmes et aux activités soutenus par le Fonds mondial et essentiels pour concrétiser les objectifs de sa stratégie et les plans des partenaires, mais que la somme allouée au pays ne suffit pas à couvrir.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter la page Investissements à effet catalyseur.


Pérennité

Le Fonds mondial travaille en étroite collaboration avec les pays pour les aider à assurer la viabilité à long terme des programmes de santé, de sorte qu’ils puissent continuer d’avancer et d’étendre les services après son départ. En fin de compte, l’éradication de ces épidémies ne sera possible qu’avec des systèmes de santé pérennes, entièrement financés par les ressources nationales des pays.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter la page Pérennité.


Transition

Le Fonds mondial soutient activement les pays afin qu’ils planifient avec succès leur transition et parviennent à s’affranchir de son soutien financier. Tous les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, quelle que soit la charge de morbidité, et toutes les composantes des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure ayant une charge de morbidité faible ou modérée, doivent commencer les préparatifs de la transition au cours de la période 2017/2019, ou s’appuyer sur ce qui a déjà été préparé.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter la page Transition.


Cofinancement

Afin de renforcer l’appropriation par le pays et de consolider la pérennité des programmes, notre modèle de financement intègre une exigence pour les pays de s’engager à cofinancer la riposte aux maladies. Les pays doivent apporter la preuve de leur engagement en matière de cofinancement pour pouvoir accéder à la somme qui leur est allouée.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter la page Cofinancement.