Modèle de financement

The Global Fund / John Rae

Pérennité

Le Fonds mondial est d’avis que, pour en finir avec les formes épidémiques du VIH, de la tuberculose et du paludisme, il faut apporter des ripostes nationales viables aux trois maladies et mettre en place des systèmes de santé résistants.

Pour réduire autant que possible le risque d’interruption des programmes et atténuer les éventuels effets négatifs qui pourraient découler d’une diminution ou d’une suppression des financements du Fonds mondial, les pays sont fortement encouragés à accorder une attention plus soutenue à la pérennité dans leur planification nationale et la conception de leurs programmes. Au besoin, ils peuvent pour ce faire compter sur l’appui du Fonds mondial et de ses partenaires. Une démarche viable de planification et de mise en œuvre des programmes devrait envisager des solutions pour obtenir l’impact le plus marqué possible tout en équilibrant les résultats à court et à long terme. Il s’agit ainsi non seulement de tenir compte du financement disponible immédiatement, mais également de réfléchir aux ressources nationales qui seront nécessaires pour prendre la relève à l’avenir.

Souvent, les réflexions en matière de pérennité portent sur les éléments suivants :

  • planification nationale solide (soit par maladie, soit pour le secteur de la santé)
  • meilleure mobilisation des ressources nationales pour financer progressivement la santé et la lutte contre les trois maladies
  • optimisation de l’usage fait des ressources
  • investissement dans des systèmes résistants et pérennes pour la santé
  • meilleur alignement et renforcement de la mise en œuvre des activités du Fonds mondial au travers des systèmes nationaux
  • efforts plus soutenus pour tenir compte des obstacles à l’accès liés aux droits humains et au genre
  • renforcement de la gouvernance nationale

Des ripostes pérennes et efficaces aux trois maladies requièrent la participation et l’engagement de multiples parties prenantes à tous les niveaux d’élaboration et de mise en œuvre des programmes. Dans le cadre de l’attachement du Fonds mondial à l’appropriation par les pays et à un processus décisionnel participatif, la planification de la pérennité doit se faire selon des procédures inclusives menées par les pays, auxquelles participent les pouvoirs publics, les organismes multilatéraux et bilatéraux, les organisations de la société civile, le secteur privé, les représentants des populations-clés et vulnérables et les personnes vivant avec les maladies.

Pour plus de renseignement sur la façon dont nous envisageons la pérennité, veuillez consulter les documents suivants :

  • Note d’orientation sur la pérennité, la transition et le cofinancement
    télécharger en English
  • Politique en matière de pérennité, de transition et de cofinancement
    télécharger en English | Español | Français