Modèle de financement

Riposte au COVID-19 : Orientations techniques

09 avril 2020

Des orientations techniques sont élaborées d’urgence en réponse à la pandémie de COVID-19, à ses liens avec le VIH, la tuberculose et le paludisme et à son incidence sur les subventions du Fonds mondial. Ces orientations sont rassemblées ici.

Dans le cadre de la riposte à la pandémie de COVID-19, le Fonds mondial communique aux pays de nouvelles orientations techniques, préparées par le Secrétariat pour ses personnels à la lumière de discussions avec les partenaires, dont l’Organisation mondiale de la Santé. Les investissements du Fonds mondial et ses conseils aux récipiendaires principaux et aux maîtres d’œuvre sont directement alignés sur les directives de l’Organisation mondiale de la Santé.

Ces orientations sont présentées sous forme de notes d’information et de messages clés.

Notes d’information

Les notes d’information et les liens vers les orientations des partenaires sont publiées à mesure qu’elles deviennent disponibles, sur la page Orientations techniques de notre espace dédié au COVID-19.

Messages clés

Début avril, ces messages clés ont été communiqués aux pays afin de les aider à appliquer les directives de l’Organisation mondiale de la Santé en les adaptant au contexte du COVID-19 et aux spécificités des pays :

VIH

  • Les investissements dans la lutte contre le VIH doivent préserver la continuité des services essentiels, en particulier les services de traitement et de prévention.
  • La riposte au COVID-19 doit être menée selon les directives de l’OMS et en fonction de la situation particulière du pays.
  • Une adaptation rapide des services et une augmentation des ressources visant à renforcer les capacités de la société civile et des communautés sont encouragées.
  • Faciliter la dispensation d’antirétroviraux pour plusieurs mois afin de s’assurer que les personnes sous traitement disposent des médicaments dont elles ont besoin tout en réduisant la fréquence de leurs déplacements dans des établissements de santé. Inclure les consommables importants pour la prévention et le traitement − préservatifs, antirétroviraux pour la prophylaxie préexposition, méthadone/buprénorphine pour les traitements de substitution aux opiacés − dans des plans d’achat adaptés. Un appui pourra vous être apporté par les responsables régionaux de la gestion des produits de santé, le département des achats du Fonds mondial et les référents VIH dans le pays.

Tuberculose

  • Les investissements dans la lutte contre la tuberculose devraient garantir la poursuite des services antituberculeux essentiels, en mettant l’accent sur le traitement, la recherche de cas et la prévention.
  • On s’attend à ce que les personnes qui vivent avec la tuberculose soient particulièrement touchées par la pandémie dans la mesure où la tuberculose et le COVID-19 sont toutes deux des affections respiratoires.
  • Les premiers rapports en provenance de pays touchés par le COVID-19 font état d’une forte diminution du nombre de cas de tuberculose signalés et d’une baisse de qualité des services.
  • Suite à l’approbation par la FDA du test de dépistage (Xpert® Xpress SARS-CoV-2) effectué avec les machines GeneXpert utilisées dans le cadre des programmes de lutte contre la tuberculose, le Fonds mondial est en discussion avec le fabricant et d’autres parties prenantes.
  • Cela pourra avoir une incidence sur les services de dépistage, de traitement et de prévention de la tuberculose au niveau des systèmes de santé.

Paludisme

  • Les activités visant à contrôler et éliminer le paludisme doivent se poursuivre − avec quelques modifications au besoin − afin d’éviter que la morbidité et la mortalité n’augmentent soudainement et qu’une pression supplémentaire ne vienne s’exercer sur les systèmes de santé.
  • L’OMS exhorte les pays à assurer la continuité des services de lutte contre le paludisme dans le contexte de la pandémie de COVID-19.
  • Les partenaires continuent d’élaborer des instructions afin de pouvoir mener des campagnes de distribution de MILD dans les meilleures conditions de sécurité au vu du contexte actuel.
  • Certaines instructions portent plus spécifiquement sur la prise en charge des cas, la prévention, la distribution, les traitements préventifs intermittents pendant la grossesse, la communication, le suivi et l’évaluation, et certains aspects transversaux.

Systèmes résistants et pérennes pour la santé

  • Trouver un équilibre entre les besoins aigus liés à la pandémie de COVID-19 et la nécessité de maintenir la prestation de services de santé essentiels, notamment les services de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme.
  • Assurer un financement souple et décentralisé de manière à ce que les établissements de santé puissent répondre plus efficacement à la situation locale.
  • Renforcer les dispositifs de soutien aux laboratoires, dans la mesure où le dépistage est crucial pour suivre la propagation du virus, comprendre les aspects épidémiologiques de la maladie, orienter la prise en charge des cas et mettre fin à la transmission.
  • Diriger, équiper, former, motiver et maintenir les équipes soignantes, en prêtant une attention particulière aux agents de santé communautaires.
  • Renforcer les systèmes communautaires pour permettre une communication, une détection des cas et une prise en charge efficaces et pour instaurer une confiance dans le système de santé.