Modèle de financement

Mise à jour sur le dispositif de riposte au COVID-19 pour les pays maîtres d’œuvre

17 avril 2020

Le 9 avril, le Conseil d’administration du Fonds mondial a approuvé un nouveau dispositif de riposte destiné à aider les pays à lutter contre le COVID-19 et à atténuer son impact sur les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et sur les systèmes de santé. Ce dispositif autorise un financement à hauteur de 500 millions de dollars US, qui viennent s’ajouter aux fonds d’un maximum de 500 millions sous forme d’assouplissements des subventions précédemment annoncés par le Fonds mondial. En savoir plus

La mise à jour ci-après relative aux modalités d’accès à ce nouveau dispositif a été envoyée aux partenaires du Fonds mondial, notamment aux instances de coordination nationale et aux récipiendaires principaux.

Accès au dispositif de riposte au COVID-19 du Fonds mondial doté de 500 millions de dollars US (C19RM)

Actualización del mecanismo de respuesta au COVID-19 para los países ejecutores de programas
télécharger en Español

La pandémie de COVID-19 a des répercussions catastrophiques sur les populations les plus vulnérables à l’échelle mondiale et met en péril les progrès réalisés en matière de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Le Fonds mondial a débloqué un financement immédiat de 500 millions de dollars US pour aider les pays à lutter contre le COVID-19, atténuer les conséquences de la pandémie sur les programmes vitaux de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, et éviter que les systèmes de santé les plus fragiles ne soient dépassés.

La présente mise à jour a pour objet de permettre aux partenaires de préparer leurs demandes de subvention à l’avance, avant de recevoir, la semaine prochaine, des directives et des formulaires de demande de financement, qui seront également disponibles sur le site Web du Fonds mondial. Nous encourageons les partenaires à adopter une approche inclusive dans l’élaboration de leurs demandes, en particulier à y inclure la société civile, tout en tenant compte de la nécessité de faire au plus vite et des contraintes liées aux mesures de contrôle de la pandémie.

Vue d’ensemble

S’inspirant des assouplissements de subventions mis en place en mars dernier, le Fonds mondial a lancé un nouveau dispositif de riposte au COVID-19 pour aider les pays à répondre rapidement à la pandémie de COVID-19 et à atténuer les effets néfastes de celle-ci sur les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme ainsi que sur les systèmes de santé et les systèmes communautaires.

Les pays sont invités à examiner les différents options disponibles en matière d’assouplissement des subventions avant de présenter une demande de subvention au titre du dispositif de riposte au COVID-19.

Le dispositif de riposte au COVID-19 a pour objet :

  1. De fournir un appui direct aux pays pour lutter contre le COVID-19, notamment pour l’acquisition de matériel de diagnostic, d’équipements de protection individuelle et d’autres types de matériel de riposte d’urgence. Ceux-ci doivent être conformes aux orientations techniques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en matière de lutte contre le COVID-19 et aux plans stratégiques nationaux de préparation et d’intervention face au COVID-19 ;
  2. De financer des activités d’atténuation des risques liés au COVID-19 pour les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, telles que l’octroi d’une aide supplémentaire aux activités de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée (MIILD) afin de garantir la protection du personnel concerné contre le COVID-19, par exemple par la fourniture d’équipements de protection individuelle, conformément aux orientations techniques de l’OMS et en étroite collaboration avec les partenaires ;
  3. De combler les graves lacunes des systèmes de santé et des systèmes communautaires, au moyen notamment du renforcement des réseaux de laboratoires, des chaînes d’approvisionnement et de la participation communautaire.

Conditions d’accès et éléments à prendre en compte

Les conditions d’accès à la subvention sont notamment les suivantes :

  • Tous les pays bénéficiaires d’une subvention active auront accès à cette subvention ;
  • Les demandes de subventions devront être présentées par les instances de coordination nationale ;
  • Les pays sont admissibles à une aide au titre du dispositif de riposte au COVID-19 pour un montant maximal de 10 % de la somme reçue pour la période d’allocation 2020/2022, moins les crédits dégagés dans le cadre de l’assouplissement des subventions. L’assouplissement des subventions permet aux pays d’avoir accès à 5 pour cent des économies réalisées au titre des subventions + à une reprogrammation de 5 pour cent de la valeur des subventions actuelles (période d’allocation 2017/2019).

Les pays devront notamment prendre en compte les éléments ci-après pour préparer leur demande de subvention au titre du dispositif de riposte au COVID-19 :

  • Il est fondamental que les pays présentent des demandes de subvention non seulement pour répondre à leurs besoins liés au COVID-19, mais aussi pour appuyer leurs efforts d’adaptation des programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et d’atténuation des conséquences de l’épidémie de COVID-19 sur ceux-ci, et que les plans spécifiques au COVID-19 soient fondés sur les orientations techniques. Le Fonds mondial est vivement préoccupé par les informations selon lesquelles certains pays sont en train de reporter leurs campagnes de distribution massive de MIILD ou ne distribuent pas les produits essentiels à la lutte contre la tuberculose et le VIH ;
  • Le Fonds mondial espère recevoir des demandes de subvention qui visent à répondre aux besoins fondamentaux en équipements de protection individuelle pour les agents de santé, et aidera les pays à s’en procurer auprès de ses partenaires. Les équipements de protection individuelle pour les agents de santé et les agents communautaires sont essentiels pour les trois catégories susmentionnées ;
  • Nous travaillons de manière à ce que l’acquisition d'outils de diagnostic automatique du COVID-19 soit effectuée par l’intermédiaire de la plateforme Wambo/du mécanisme d’achat groupé et du consortium relatif aux diagnostics dirigé par l’OMS (dont les activités sont menées dans le cadre des travaux de l’équipe spéciale des Nations Unies chargée des chaînes d’approvisionnement). Compte tenu de la pénurie de matériel à l’échelle mondiale, le consortium ne sera probablement pas en mesure de répondre à la totalité de la demande en outils de diagnostic de tous les pays, à court terme, et les rares capacités de production seront allouées conformément aux principes fixés par ce consortium. De plus amples informations seront communiquées dans les plus brefs délais ;
  • Le Fonds mondial espère que les pays qui utilisent des outils de diagnostic automatique existants, tels que GeneXpert, pour effectuer des dépistages du COVID-19, présenteront des plans ou des demandes de subvention afin d’atténuer les conséquences possibles de cette utilisation sur le dépistage de la tuberculose et les tests de mesure de la charge virale du VIH ;
  • Le Fonds mondial encourage les pays à présenter des demandes visant à soutenir et à favoriser la participation communautaire aussi bien pour ce qui est de l’adaptation des programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme que de la riposte au COVID-19.

Prise de décisions

Les demandes de subvention devront être présentées par les instances de coordination nationale.

Le Secrétariat approuvera les demandes de subvention au fur et à mesure. Afin de garantir l’équité entre les pays demandeurs, il est probable que seule une partie de la subvention soit approuvée (et non sa totalité). L’approbation des différentes interventions prévues dans une même demande sera aussi probablement échelonnée, et les financements versés en plusieurs fois au cours du processus. Dans un souci de transparence, toutes les décisions prises seront publiées sur le site Web du Fonds mondial.

Nous vous remercions de votre engagement dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et contre la nouvelle menace que représente le COVID-19. Le Fonds mondial est prêt à vous aider.