Résultats et impact

Partager cette page

Twitter Facebook
The Global Fund / Karin Schermbrucker

Le Fonds mondial a pour ambition de libérer le monde du fardeau du sida, de la tuberculose et du paludisme. La stratégie est d’investir pour mettre un terme aux épidémies.

27 millions de vies sauvées

L’impact des investissements dans la santé peut se mesurer de nombreuses manières, l’une des plus importantes étant le nombre de vies sauvées. Fin 2017, les programmes de santé soutenus par le partenariat du Fonds mondial avaient sauvé plus de 27 millions de vies.

Les décideurs politiques et les militants, les scientifiques et les agents de santé communautaires, les donateurs, les fabricants de produits pharmaceutiques et de nombreux autres partenaires se partagent le mérite de ce succès. Globalement, le nombre de décès annuels dus au sida, à la tuberculose et au paludisme a reculé d’un tiers depuis 2002 dans les pays où le Fonds mondial investit.

Méthodologie pour les résultats

Le Fonds mondial s’engage à communiquer ses résultats et son impact et met ces données à disposition sur son site web sous la forme de rapports, de documents d’information et sous bien d’autres formats. Chacun, au partenariat du Fonds mondial, contribue aux efforts collectifs déployés contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et il est primordial que nous mesurions et que nous communiquions nos avancées communes avec autant d’efficacité que possible.

Plus d’informations à propos de la façon dont nous communiquons les résultats et sur la méthodologie employée (en anglais).

Le Fonds mondial et la communauté de la santé mondiale – gouvernements, groupes de la société civile et personnes vivant avec le VIH, agents de santé et organisations locales et internationales – ont mené à bien ce que l’on jugeait autrefois impossible.

Grâce à un meilleur accès aux traitements anti-VIH, le nombre de décès imputables au sida a chuté de moitié depuis le pic de 2005, de 1,8 million à moins d’un million en 2017.

Plus d’informations sur le VIH et notre impact.

La lutte contre le paludisme est l’une des plus grandes réussites du XXIe siècle en matière de santé publique. À l’échelle mondiale, les taux de mortalité liés au paludisme ont chuté de 60 pour cent depuis 2000, ce qui se traduit en millions de vies sauvées.

Plus d’informations sur le paludisme et notre impact.

Résultats : indicateurs essentiels

Passez en revue les résultats obtenus en 2017 par les pays et les régions où le Fonds mondial investit.

Objectifs de développement durable

Les Objectifs de développement durable des Nations Unies sont ambitieux, mondiaux et interconnectés.

La mission du Fonds mondial de mettre fin aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme correspond au troisième objectif, qui vise à permettre à tous de vivre en bonne santé et à promouvoir le bien-être. Mais la bonne santé et le bien-être ne pourront devenir réalité sans que soient éliminées la pauvreté (premier objectif) et la faim (deuxième objectif), sans que soit assuré l’accès à l’éducation (quatrième objectif) et sans que soit mis fin à la discrimination fondée sur le genre qui alimente les épidémies, en particulier le VIH (cinquième objectif).

Les progrès réalisés au niveau de chacun de ces objectifs fondamentaux accélèrent l’impact pour tous les autres. Afin de prévenir des millions de décès évitables chaque année du fait de maladies tant infectieuses que non transmissibles, le Fonds mondial contribue également à l’objectif relatif à la couverture sanitaire universelle. La réalisation des objectifs de développement durable requiert une démarche intégrée associant de nombreux partenaires – des organismes internationaux aux ministères nationaux en passant par les groupes communautaires locaux.

Le Fonds mondial contribue à la réalisation de ces Objectifs de développement durable en se concentrant sur les objectifs 1, 3, 5, 10, 16 et 17.

Plus d’informations à propos de l’impact par pays ou région.

Portefeuille

Publié 12 septembre 2018