News

Le Sénégal et le Fonds mondial partenaires contre le VIH

16 juin 2015

DAKAR, Sénégal. Le Sénégal et le Fonds mondial ont aujourd’hui réaffirmé leur partenariat en signant de nouveaux accords de subvention pour un total de 19,4 millions d’euros destinés à la lutte contre le sida.

Les ressources financières apportées par le Fonds mondial proviennent d’une multitude de donateurs représentés à la cérémonie de signature par la France, les États-Unis et le Japon.

Grâce à ces subventions, le Sénégal va pouvoir intensifier le passage à l’échelle et l’intégration des services liés au VIH dans les structures de santé. Elles vont également permettre un meilleur ciblage des zones de vulnérabilité et des populations clés les plus exposées.

Le Sénégal fournit désormais un traitement antirétroviral à 71 pour cent des adultes infectés par le VIH et à 80 pour cent des femmes enceintes séropositives. Le taux de transmission de la mère à l’enfant n’est plus désormais que de 4,3 pour cent et le nombre de nouvelles infections dans le pays a reculé de 50 pour cent entre 2002 et 2013.

En plus de leurs aspects financiers, ces accords de subventions incarnent la solidarité avec la population du Sénégal au travers d’un partenariat très important avec la société civile sénégalaise, en particulier l’Alliance nationale contre le sida (ANCS), mais aussi avec l’USAID, l’ONUSIDA, l’UNICEF et l’OMS.

Au cours de cette cérémonie placée sous la direction du Premier Ministre et présidée par la ministre de la Santé du Sénégal, l’accent a été mis sur la nécessité de consolider les partenariats en place pour ainsi renforcer les systèmes de santé et obtenir un impact encore plus important. Le professeur Awa Marie Coll-Seck a souligné les efforts faits par le gouvernement du Sénégal aux côtés des partenaires internationaux et nationaux dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Elle a exprimé la gratitude des autorités et des acteurs du Fonds mondial pour la qualité du partenariat entre ce dernier et le Sénégal.

« Ces nouvelles subventions vont nous permettre d’aller plus loin encore dans la lutte contre le sida et d’intensifier le travail réalisé avec les communautés. Le caractère stratégique des financements du Fonds mondial facilite la mise en place de partenariats et favorise des investissements en plus d’apporter des financements », a déclaré la ministre de la Santé au cours de son allocution.

« Ces deux subventions sont très importantes pour la société civile. Elles vont permettre de renforcer les capacités des organisations communautaires, soutenir encore plus le plaidoyer pour lutter contre toutes les formes de stigmatisation et permettre de renforcer un environnement qui respecte les droits humains et le genre notamment auprès les populations clés », a déclaré à son tour Magatte Mbodj, directrice exécutive de l’ANCS.

Au nom de la France, le docteur Jean-Pierre Lamarque, conseiller régional de coopération en santé pour l’Afrique de l’Ouest, a tenu à féliciter le Comité national de coordination du Sénégal qui a permis de parvenir à la signature des deux conventions. « Nous nous honorons que l’Initiative 5 pour cent, pilotée maintenant par France Expertise, ait pu contribuer au succès de ces requêtes. Nous apprécions que ces financements, dont une grande partie sera gérée directement par le ministère de la Santé, soient en continuité des stratégies appliquées au Sénégal et nous saluons le fait que ce financement du Fonds mondial, auquel la France est un contributeur majeur, vienne en complémentarité des autres acteurs, bilatéraux tels que l’Agence Française de développement, la Belgique et les États-Unis, multilatéraux tels que GAVI et les agences du système des Nations Unies, ceci pour une vraie amélioration de la santé des populations sénégalaises ».

À son tour Cynthia Mwase, chef du département Afrique et Moyen-Orient au Fonds mondial a déclaré : « J’aimerais saisir l’occasion de cette cérémonie pour saluer les efforts de l’ensemble des partenaires au premier rang desquels le Ministère de la Santé, le Programme national de lutte contre le sida et toutes les instances communautaires. J’aimerais aussi souligner le rôle essentiel de nos donateurs et les remercier pour leur engagement dans la lutte contre la tuberculose ici, au Sénégal, mais aussi partout ailleurs ».

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles