Nouvelles et articles

Le Qatar promet 10 millions de dollars US au Fonds mondial

16 septembre 2016

MONTRÉAL – Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a salué aujourd’hui la première contribution du Qatar à son partenariat, une promesse de 10 millions de dollars US à l’appui de l’objectif du Fonds mondial d’en finir pour de bon avec les épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme.

M. Hanan Mohammad Al- Kuwari, le ministre qatari de la Santé publique, a annoncé cette promesse de don lors de la cinquième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, accueillie à Montréal par le Premier ministre canadien, M. Justin Trudeau. Des dirigeants du monde entier et des partenaires représentant les autorités publiques, la société civile, le secteur privé et les personnes touchées par ces maladies s’y réunissent afin de garantir le financement pour les trois prochaines années.

« La lutte contre la tuberculose et l’accès aux services de santé pour les réfugiés et les populations déplacées au Moyen-Orient constituent une priorité de première importance pour le Qatar », a déclaré le ministre Al-Kuwari.

Mark Dybul, le directeur exécutif du Fonds mondial, a remercié le ministre Al-Kuwari et la population du Qatar, en indiquant que cette contribution était la preuve d’un attachement à des responsabilités communes envers la santé internationale.

« Le Qatar choisit la voie de la participation plutôt que celle de l’isolement », a indiqué M. Dybul. « Son investissement soutiendra des programmes qui sauvent des millions de vies, améliorent l’accès à des services de santé de qualité, ouvrent de nouvelles perspectives et favorisent la justice sociale. »

Au Moyen-Orient, les programmes soutenus par le Fonds mondial proposent des services essentiels de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme aux populations clés et vulnérables, y compris les réfugiés, les personnes déplacées dans leurs pays, les femmes, les enfants et les autres populations d’Irak, de Jordanie, du Liban, de Palestine, de Syrie et du Yémen.

Depuis 2002, les programmes soutenus par le partenariat du Fonds mondial ont sauvé 20 millions de vies à l’échelle mondiale et prévenu 146 millions de nouvelles infections depuis 2012.

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles