Nouvelles et articles

Le Fonds mondial et Pink Ribbon Red Ribbon, ensemble pour lutter contre le cancer du col de l’utérus et le prévenir

06 avril 2017

WINDHOEK, Namibie – Les dirigeants du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et ceux de Pink Ribbon Red Ribbon ont signé aujourd’hui un accord de collaboration en matière de programmation de la prévention du cancer du col de l’utérus. Les femmes séropositives courent cinq fois plus de risques de développer un cancer du col de l’utérus, ce qui rend le dépistage systématique et le traitement primordiaux pour cette population. Le dépistage et le traitement d’un pré-cancer du col de l’utérus sont des interventions efficaces au regard des coûts, puisqu’elles reviennent à moins de 25 dollars US par femme traitée. Pink Ribbon Red Ribbon cherchera avec les pays à intégrer la programmation concernant le cancer du col de l’utérus dans le cadre des subventions du Fonds mondial allouées à la lutte contre le VIH et le sida, tout en s’appuyant sur les efforts des autorités publiques nationales et du Plan d’urgence du Président des États-Unis pour la lutte contre le sida.

« Tandis que nous continuons de tout mettre en œuvre pour en finir plus rapidement avec le sida, la tuberculose et le paludisme, il est primordial que nous affrontions les maladies qui prennent la vie d’individus que nous pourrions sauver », explique Marijke Wijnroks, la directrice de cabinet du Fonds mondial. « Il est logique de collaborer avec Pink Ribbon Red Ribbon, puisque cette organisation parvient déjà à arracher de nombreuses femmes et jeunes filles des griffes du cancer là où les moyens font défaut. Ensemble, nous pouvons tirer profit de nos connaissances et de nos ressources afin de nous attaquer aux répercussions négatives du cancer du col de l’utérus pour les femmes vivant avec le VIH, pour qui les risques sont plus élevés. »

L’accord a été signé en Namibie, alors que l’ancien Président des États-Unis George W. Bush et son épouse visitaient l’hôpital central de Windhoek, où Pink Ribbon Red Ribbon, en collaboration avec le George W. Bush Institute, va proposer des services de dépistage et de traitement du cancer du col de l’utérus dans les mois à venir. Ce type de services permet aux équipes médicales de dépister des lésions précancéreuses chez la femme et d’entamer le traitement dès la première visite. Le cancer du col de l’utérus est l’un des plus répandus en Namibie, et même dans toute l’Afrique subsaharienne, mais c’est aussi l’un des plus faciles à prévenir. Du reste, il est également cinq fois plus courant chez les femmes vivant avec le VIH que chez les femmes séronégatives.

« Le succès de Pink Ribbon Red Ribbon réside dans l’engagement des autorités publiques et la force de ses partenariats », commente Celina Schocken, la Directrice générale de Pink Ribbon Red Ribbon. « C’est grâce au soutien des gouvernements des pays dans lesquels nous intervenons que nous sommes en mesure de faire changer les choses. Nous nous réjouissons que le Fonds mondial reprogramme ses financements en faveur de la lutte contre le cancer du col de l’utérus, en Namibie et dans d’autres pays. Ce financement va aider ces pays à obtenir les ressources nécessaires, qu’il s’agisse de matériel, de formation ou de personnel, afin de prévenir et de traiter le cancer du col de l’utérus, et d’assurer aux femmes une vie productive et en bonne santé. »

« Nous sommes fiers de travailler avec Pink Ribbon Red Ribbon afin de tirer parti des programmes PEPFAR existants pour mettre à disposition le dépistage et le traitement nécessaires pour le VIH et le cancer du col de l’utérus, en particulier pour les femmes séropositives », déclare l’ambassadrice Deborah L. Birx, Coordonnatrice des États-Unis pour la lutte mondiale contre le sida, et représentante spéciale pour la diplomatie de la santé mondiale. « Nous devons nous assurer que ces femmes, ayant combattu le VIH grâce à un traitement antirétroviral qui leur a sauvé la vie, ne succombent pas d’un cancer du col de l’utérus. »

« Le regroupement des services de lutte contre le VIH, le cancer du col de l’utérus et le cancer du sein a un impact considérable pour la vie de ces femmes », déclare Michel Sidibé, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « En tant que partenaire fondateur de Pink Ribbon Red Ribbon, l’ONUSIDA se réjouit de cette nouvelle source de financement. Nous allons continuer à mettre en place un engagement politique en faveur de l’intégration de services de santé, ainsi qu’à travailler avec les gouvernements et les communautés pour améliorer la santé des femmes, une démarche faisant partie intégrante des efforts déployés pour mettre un terme à l’épidémie de sida d’ici 2030. »

Pour plus de renseignements :

Ernest Waititu
+41795410656

Liste de contacts pour les médias

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles