Nouvelles et articles

Le partenariat soutient le lancement d’essais pilotes pour un vaccin antipaludique dans trois pays africains

24 avril 2017

GENÈVE – Le premier vaccin antipaludique au monde, le RTS,S, a franchi une étape supplémentaire vers une mise en service à l’échelle internationale après que l’OMS a annoncé que le Ghana, le Kenya et le Malawi allaient commencer à l’administrer en 2018.

Ces trois pays organiseront des essais pilotes destinés à évaluer dans quelle mesure il est possible d’administrer les quatre doses prescrites du RTS,S en situation réelle. Il s’agira également d’analyser l’éventuel rôle du vaccin pour réduire la mortalité juvénile et son innocuité dans le cadre d’un usage ordinaire.

Gavi – l’Alliance du vaccin –, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et UNITAID s’associent pour fournir 49,2 millions de dollars US destinés à la première phase du programme pilote. Les ministères de la Santé du Ghana, du Kenya et du Malawi mettront en œuvre les essais pilotes en coordination avec l’OMS.

« Ce premier vaccin antipaludique au monde est l’aboutissement de plus de 30 années d’efforts », a déclaré Seth Berkley, le Directeur général de Gavi. « L’annonce faite aujourd’hui constitue une étape importante vers son éventuelle mise à disposition à l’échelle mondiale. Le paludisme pèse lourdement sur beaucoup des pays les plus pauvres de la planète en ôtant la vie à des milliers de personnes et en freinant les économies. Ces essais pilotes sont essentiels pour déterminer l’impact que ce vaccin pourrait avoir sur un allègement du tribut que prélève la maladie. »

Pour Mark Dybul, le Directeur exécutif du Fonds mondial : « Ce vaccin est un nouvel outil prometteur pour combattre une maladie qui menace de façon disproportionnée les enfants de moins de cinq ans. Ces essais pilotes marquent une étape majeure pour définir plus clairement le rôle qu’il pourrait jouer dans la riposte contre le paludisme. »

Lelio Marmora, le Directeur exécutif d’UNITAID, confirme : « Nous sommes très enthousiastes à l’idée que ce premier vaccin antipaludique au monde entre en phase pilote pour des enfants du Ghana, du Kenya et du Malawi. Il est essentiel qu’avec nos partenaires, nous saisissions cette occasion d’évaluer la faisabilité du vaccin en situation réelle, franchissant ainsi une étape de plus pour le mettre à disposition du plus grand nombre. »

Le vaccin sera intégré aux programmes de vaccination ordinaire destinés aux jeunes enfants des régions retenues pour les essais. Dans les trois pays concernés, les autorités chargées de la vaccination en définiront le calendrier exact en fonction des recommandations de l’OMS.

La première phase des essais pilotes devrait s’achever d’ici 2020 et devrait être suivie d’une seconde phase prévue jusqu’en 2022. Un éventuel déploiement à plus grande échelle sera alors décidé en fonction des résultats obtenus.

RTS,S est le premier et, à ce jour, le seul vaccin ayant démontré une protection contre le paludisme chez des jeunes enfants en phase 3 d’essais cliniques. Cette dernière phase des essais a été menée pendant plus de 5 ans, entre 2009 et 2014, sur environ 15 000 enfants et nouveau-nés dans sept pays d’Afrique subsaharienne.

Pour plus de renseignements :

Ernest Waititu
+41 79 541 0656

Liste de contacts pour les médias

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles