Nouvelles et articles

Lancement de la campagne HER par le Fonds mondial et ses partenaires

24 janvier 2018

DAVOS, Suisse – Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et ses partenaires ont promis leur soutien à la campagne HER – HIV Epidemic Response, ou Riposte à l’épidémie de VIH en français –, une initiative visant à encourager le secteur privé à soutenir les programmes qui s’attaquent au VIH dans 13 pays africains où le virus fait courir un risque disproportionné aux adolescentes et aux jeunes femmes.

Chaque semaine, le VIH infecte près de 7 000 filles et jeunes femmes, pour la plupart en Afrique de l’Est et en Afrique australe. D’autre part, la population des 15-24 ans d’Afrique a doublé depuis 1990, de sorte qu’il est primordial de régler le problème de l’incidence du VIH pour prévenir un retour désastreux de l’épidémie. Dans les pays les plus durement touchés, les filles représentent plus de 80 pour cent de l’ensemble des nouvelles infections à VIH au sein de la population adolescente.

« Les avancées que nous avons réalisées contre le sida en une génération sont incroyables », a indiqué Peter Sands, le futur Directeur exécutif du Fonds mondial. « Pourtant, une grave menace pèse sur ces progrès si nous ne nous attaquons pas de front aux difficultés que rencontrent les adolescentes et les jeunes femmes. »

Avec la campagne HER, les partenaires disposent d’une plateforme qui leur permet d’apporter une contribution sous diverses formes : moyens financiers pour accélérer les programmes de prévention du VIH qui ont l’impact le plus marqué ; compétences en nature pour aider les pays à tester de nouvelles démarches et à mettre en œuvre des programmes novateurs conçus pour répondre aux besoins des adolescentes et des jeunes femmes ; appui à HER Voice, un fonds qui contribue à faire en sorte que les filles et les jeunes puissent faire valoir leur avis dans les principales enceintes décisionnaires ; sensibilisation des salariés et des clients. La campagne HER appuie le travail remarquable, entamé par le Plan d'urgence du Président des Etats-Unis pour la lutte contre le sida (PEPFAR) et d'autres partenaires, qui cible les adolescentes et les jeunes filles.

Sands a fait l’annonce de l’initiative HER lors de la Rencontre sur les objectifs mondiaux, convoquée à l’occasion de la réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos, en Suisse. Cet événement était placé sous l’égide de la militante bien connue Malala Yousafzai, et de Bill Gates, le coprésident de la Fondation Bill et Melinda Gates. Le Fonds mondial comptait parmi les 19 organisations qui se sont réunies pour mettre en évidence la nécessité d’agir plus rapidement en vue d’atteindre les objectifs mondiaux, au rang desquels figure la promesse d’en finir avec le VIH d’ici 2030.

Parmi les partenaires dont l’engagement a été annoncé par M. Sands, nous retrouvons The Coca-Cola Company, Standard Bank, Unilever et ViiV Healthcare, de même que Product (RED), qui développera ses activités en Afrique avec le soutien d’A4A, de Coca-Cola et de SAP.

« En finir avec le VIH, ce n’est pas simplement empêcher des infections, mais bien libérer un potentiel », explique M. Sands. « Les programmes efficaces de prévention du VIH doivent s’en prendre aux facteurs qui favorisent les nouvelles infections : pauvreté, manque d’éducation, inégalité de genre, violence. En investissant pour en finir avec cette épidémie, on investit dans des sociétés en meilleure santé, et le monde des affaires à un rôle essentiel à jouer dans ce domaine. »

Pour plus de renseignements :

Seth Faison
Directeur de la communication
+41 79 788 1163

Salle de presse

Liste de contacts pour les médias

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles