Nouvelles et articles

Une fondation thaïlandaise s’associe au Fonds mondial pour éliminer le paludisme pharmacorésistant dans la région du Grand Mékong

25 avril 2019

GENÈVE – La Fondation Dhanin Tawee Chearavanont est devenue aujourd’hui le premier partenaire du secteur privé à soutenir l’initiative régionale la plus importante du Fonds mondial pour éliminer le paludisme pharmacorésistant dans le Grand Mékong.

Avec une contribution de deux millions de dollars US en deux ans, cette fondation familiale privée basée en Thaïlande soutiendra l’initiative régionale de lutte contre la résistance à l’artémisinine (RAI) du Fonds mondial. L’initiative RAI a été lancée en 2014 pour contrer la menace grandissante du paludisme pharmacorésistant au Cambodge, en Chine, au Myanmar, en République démocratique populaire lao, en Thaïlande et au Viet Nam avec pour objectif d’éliminer la souche la plus dangereuse de la maladie d’ici 2025. Cette contribution permettra d’augmenter la détection des cas de paludisme ainsi que la surveillance auprès des populations migrantes, mobiles et difficiles à atteindre vivant le long de la frontière thaïlandaise.

« La résistance aux médicaments dans la région du Grand Mékong menace de constituer un revers dévastateur pour les efforts d’élimination du paludisme qui y sont déployés et risque d’ébranler la sécurité sanitaire si elle s’étend à l’échelle mondiale », explique Peter Sands, le Directeur exécutif du Fonds mondial. « J’espère que l’investissement que réalise la Fondation Dhanin Tawee Chearavanont pour aider à s’attaquer au paludisme pharmacorésistant encouragera d’autres partenaires du secteur privé dans la région à accélérer le mouvement. »

L’émergence de la résistance aux médicaments signifie qu’il ne suffit plus d’avoir pour objectif de réduire le nombre de cas de paludisme et de traiter les personnes infectées. La seule solution passe par l’élimination, qui nécessite de trouver et de traiter toutes les personnes touchées, faute de quoi tout « réservoir humain » du parasite représenterait une source potentielle de transmission de la maladie.

L’initiative RAI localise les foyers épidémiques et investit dans le renforcement des centres de santé, ce qui a des avantages au-delà de la seule prévention du paludisme. L’initiative soutient également un réseau d’agents de lutte antipaludique dans les villages et itinérants pour atteindre les personnes les plus vulnérables et les plus éloignées des services de santé, dans les villages et dans les forêts, avec des outils de prévention du paludisme comme des moustiquaires, des tests de diagnostic et des traitements préventifs.

Grâce à la subvention de la fondation, les organisations non gouvernementales qui travaillent avec des migrants seront en mesure d’accroître la détection des cas de paludisme, de renforcer le suivi de la résistance aux antipaludéens dans les provinces frontalières et d’étendre la distribution des traitements préventif et curatif du paludisme auprès des populations les plus vulnérables – les femmes enceintes et les enfants – dans la province du Tak.

« La Fondation Dhanin Tawee Chearavanont est heureuse de travailler en partenariat avec le Fonds mondial pour soutenir les efforts de l’initiative RAI et éliminer le paludisme pharmacorésistant dans la région du Grand Mékong », explique le docteur Wit Soontaranun, Président de la Fondation Dhanin Tawee Chearavanont. « Notre soutien aidera les agents de santé en première ligne à assurer le suivi des infections palustres dans trois foyers de propagation le long des frontières entre la Thaïlande et le Cambodge, la Malaisie et le Myanmar. »

En apportant ce soutien, la Fondation Dhanin Tawee Chearavanont Foundation travaille avec le Fonds mondial, ses partenaires et les dirigeants régionaux à l’établissement d’un partenariat indochinois pour la santé dans le but de mobiliser les ressources nécessaires pour s’attaquer au paludisme et à d’autres menaces pour la santé et le bien-être, en accordant la priorité aux besoins urgents.

L’annonce du partenariat a été faite ce jour lors d’un événement sur le rôle moteur du secteur privé dans la lutte contre le paludisme, co-organisé par le Fonds mondial, le Forum économique mondial et l’Alliance des dirigeants de l’Asie-Pacifique pour lutter contre le paludisme (APLMA) dans le cadre de la semaine de lutte contre le paludisme à Bangkok.

À propos de la Fondation Dhanin Tawee Chearavanont : la Fondation Dhanin Tawee Chearavanont (DTCF) est une organisation internationale à but non lucratif dont le principe fondateur est le suivant : « Respect de notre planète et de ses habitants ». La DTCF œuvre pour instaurer une société en bonne santé et un monde durable en permettant les infrastructures, la recherche, la stratégie, la technologie et le soutien financier pour donner les moyens aux personnes et aux organisations d’atteindre leur plein potentiel.

À propos du Fonds Mondial : Le Fonds mondial est un partenariat du 21e siècle conçu pour éliminer plus rapidement les épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. Formant un partenariat entre les autorités publiques, la société civile, le secteur privé et les personnes touchées par les maladies, le Fonds mondial collecte et investit près de 4 milliards de dollars US par an à l’appui de programmes dirigés par des spécialistes locaux dans plus de 100 pays. En remettant en cause les obstacles et en adoptant des démarches novatrices, nous œuvrons ensemble à aider plus efficacement les personnes touchées par les maladies. La France convoquera la sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial le 10 octobre 2019. Le Fonds mondial cherche à recueillir au moins 14 milliards de dollars US – dont un milliard de dollars US provenant du secteur privé – pour le prochain cycle de trois ans. Les fonds contribueront à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié les taux de mortalité imputables au VIH, à la tuberculose et au paludisme, et à construire des systèmes de santé plus solides d’ici 2023.

Pour plus de renseignements :

Melanie Brooks
Mobile: +41 79 590 3047
E-mail:

Salle de presse

Liste de contacts pour les médias

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles