Nouvelles et articles

Le Fonds mondial s’associe à PharmAccess pour accélérer la couverture sanitaire universelle en Afrique

09 mai 2019

AMSTERDAM – Le Fonds mondial a annoncé aujourd’hui un accord de partenariat conclu avec la Fondation PharmAccess pour apporter un soutien aux pays africains en vue d’accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle en tirant parti des technologies numériques.

PharmAccess est une organisation non gouvernementale néerlandaise installée en Afrique qui prône le développement de plateformes technologiques mobiles et numériques afin d’élargir l’accès à des soins de santé abordables en Afrique subsaharienne.

« Ce renforcement de notre collaboration avec le Fonds mondial nous enthousiasme », indique Monique Dolfing-Vogelenzang, la PDG de PharmAccess. « En nous concentrant sur des solutions judicieuses et en tirant parti des possibilités qu’offrent les technologies mobiles, nous pouvons, ensemble, aider les pays africains à améliorer leurs systèmes de soins de santé afin d’améliorer la prise en charge qu’ils offrent aux patients touchés par le VIH, la tuberculose et le paludisme et l’ouvrent à toutes et à tous. »

Le Fonds mondial a identifié le Kenya, le Rwanda, le Nigeria et l’Éthiopie comme éventuels pays pilotes, du fait de leur engagement en faveur de la couverture sanitaire universelle et de l’attention qu’ils portent aux technologies numériques.

Pour Peter Sands, le directeur exécutif du Fonds mondial, « nous ne pourrons utiliser au mieux chaque dollar de notre investissement et en maximiser l’impact que par le partenariat et l’innovation. Les technologies numériques peuvent jouer un rôle essentiel pour faire de la couverture sanitaire universelle une réalité pour des millions de personnes. »

La couverture sanitaire universelle vise à faire en sorte que chacun, partout, puisse avoir accès à des services de santé de qualité sans en subir de lourdes conséquences financières. Pour cela, il faut supprimer les obstacles à la santé, rendre les systèmes de santé plus abordables et plus accessibles et en améliorer la qualité.

Le Fonds mondial est le premier investisseur multilatéral dans les systèmes pérennes pour la santé, qui sont à la base même de la couverture sanitaire universelle. C’est ainsi qu’il investit un milliard de dollars US par an dans le renforcement des systèmes de santé.

L’annonce de partenariat a été faite à l’occasion de la conférence organisée à Amsterdam par le Financial Times sur le thème de l’avenir de la couverture sanitaire. Cet événement portait sur la façon dont les technologies peuvent élargir l’accès à la santé, l’objectif étant de parvenir à la couverture sanitaire universelle.

À l’occasion de sa visite à Amsterdam, M. Sands a rencontré Sigrid Kaag, ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération au développement. Partisans de longue date du Fonds mondial, les Pays-Bas en sont le dixième donateur public.

Avec ses partenaires, le Fonds mondial a sauvé 27 millions de vies depuis 2002 et le nombre de personnes mourant du sida, de la tuberculose et du paludisme dans les pays où il investit a baissé d’un tiers.

La France organisera la sixième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial pour les trois prochaines années à Lyon, en octobre de cette année.

À propos de PharmAccess

PharmAccess croit que l’avenir des soins de santé est en Afrique. En capitalisant sur des innovations numériques, une démarche intégrée et des partenariats novateurs, PharmAccess contribue à mettre en place des marchés plus forts pour la santé qui emploient judicieusement les financements et donnent le pouvoir à la personne.

PharmAccess mobilise des ressources publiques et privées à l’appui des médecins et des patients, au travers d’assurances maladie, de prêts accordés aux médecins, d’améliorations des normes cliniques et de la qualité, d’investissements privés et de recherches opérationnelles. L’action de PharmAccess renforce l’accès aux soins de santé de qualité, en particulier pour les personnes qui en étaient exclues.

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles