Nouvelles et articles

Hommage à Jacques Chirac, adversaire résolu du sida et précurseur du Partenariat du Fonds mondial

26 septembre 2019

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme rend hommage à la mémoire de Jacques Chirac, ancien Président de la République française, décédé le 26 septembre 2019.

Jacques Chirac fut un ardent défenseur de l’accès aux traitements pour tous et un acteur politique international extraordinairement engagé et efficace pour mobiliser la communauté internationale sur la nécessité de combattre le sida, et plus globalement les trois pandémies les plus meurtrières au début des années 2000.

Le 9 décembre 1997, lors d’une conférence sur le sida à Abidjan, Côte-d’Ivoire, il déclarait : « Il serait choquant, inacceptable et contraire à la plus élémentaire des solidarités d'assister sans réagir à l'instauration d'une épidémie à deux vitesses. Comment pourrions-nous continuer à invoquer les droits de l'Homme et la dignité humaine dans les enceintes internationales si, dans le même temps, à l'abri des meilleures raisons, nous acceptions que des millions de malades restent privés pour toujours des thérapies les plus efficaces ? ».

S’ensuivra la création d’un Fonds de solidarité thérapeutique international (FSTI), premier pas vers la prise de conscience de la communauté internationale de la nécessité de créer un Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Tout comme Kofi Annan, Jacques Chirac a cru, à l’aube des années 2000, à ce qui relevait alors, pour la plupart, de l’utopie – permettre aux millions de personnes affectées par le VIH dans le monde d’accéder, sans exception, aux traitements antirétroviraux – et apporté un soutien capital à la création du Fonds mondial.

En 2006, Jacques Chirac sera également l’initiateur de la taxe sur les billets d’avion, dite « taxe Chirac ». Celle-ci contribue au financement du Fonds mondial et de son partenaire Unitaid, qui investit pour trouver des moyens de prévenir, diagnostiquer et traiter le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme plus rapidement, plus efficacement et à moindre coût.

Sans ses engagements visionnaires, son leadership et ses appels répétés à la communauté internationale pour intensifier la lutte contre les pandémies, les progrès accomplis à ce jour – 32 millions de vies sauvées – n’auraient pu se matérialiser.

Le Partenariat du Fonds mondial, les pays et communautés touchés par les pandémies, le monde de la recherche, les acteurs de la société civile et les millions de personnes dans le monde pouvant aujourd’hui bénéficier d’un traitement antirétroviral n’oublieront jamais son action.

Photo: UN Photo/Michelle Poiré

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles