Nouvelles et articles

Porter la flamme

21 février 2020

Peter Sands, le directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a été choisi pour être l’un des porteurs de la flamme olympique pour les jeux de Tokyo de 2020.

M. Sands s’associe à d’autres militants et dirigeants de la santé mondiale pour former l’équipe Global Fund ― from Okinawa (« Le Fonds mondial – depuis Okinawa ») qui assurera le relais de la flamme à Okinawa, au Japon, le 2 mai 2020. Par ce relais, l’équipe entend mettre en lumière la voie qui conduira à un monde libéré des fardeaux que font peser le VIH, la tuberculose et le paludisme.

Les autres membres de l’équipe sont :

  • Maurine Murenga, directrice exécutive de la fondation Lean on Me, Kenya
  • Jeffry Acaba, chargé de programme pour APCASO, Phillipines
  • Erika Castellanos, directrice de programmes chez Global Action for Trans*Equality (GATE)
  • Noriyuki Ishiyama, chargé de production numérique et imprimée, Centre japonais pour les échanges internationaux/Les amis du Fonds mondial – Japon
  • JOY, personnalité télévisuelle et ambassadeur bénévole pour le Partenariat Halte à la tuberculose, Japon
  • Zolelwa Sifumba, médecin des services communautaires, hôpital St. Andrews, Afrique du Sud
  • Morimitsu Touma, directeur de l’Association des familles endeuillées par le paludisme de guerre à Yaeyama, Japan
  • Saw Winn Tun, agent communautaire de lutte contre le paludisme, Myanmar

Issus de sept pays, pour la plupart touchés par le VIH, la tuberculose ou le paludisme, ces neufs représentants vont porter la flamme au nom de toutes les personnes qui participent à la lutte menée pour en finir avec les épidémies. Un lien spécial unit Okinawa et le Fonds mondial, puisque le Japon avait inscrit les maladies infectieuses à l’ordre du jour du sommet du G8 organisé sur l’île en 2000, ce qui mené à la création du Fonds mondial en 2002. Depuis lors, le Japon n’a cessé de soutenir fermement le Fonds mondial, dont il est le cinquième contributeur. Avec l’aide du pays, le partenariat du Fonds mondial a sauvé 32 millions de vie dans le monde.

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles