Nouvelles et articles

Le Fonds mondial et la Tanzanie renforcent leur partenariat pour combattre le COVID-19 et en finir avec le VIH, la tuberculose et le paludisme

17 août 2021

DODOMA – Le Fonds mondial et le gouvernement de la Tanzanie renforcent leur partenariat en procédant à de nouveaux investissements pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et stopper les épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme tout en établissant des systèmes résistants et pérennes pour la santé.

Au cours d’une cérémonie de lancement virtuelle, Son Excellence Samia Suluhu Hassan, présidente de la Tanzanie, et Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial, ont annoncé l’approbation d’une aide de 112 millions de dollars US pour la lutte au COVID-19. Ce financement, distribué par l’intermédiaire du dispositif de riposte au COVID-19 du Fonds mondial, aidera la Tanzanie à se procurer de l’oxygène médical, à améliorer son accès aux produits de diagnostic du COVID-19, à protéger les agents de santé en leur fournissant des équipements de protection individuelle (EPI), à atténuer l’impact du COVID-19 sur les services de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, ainsi qu’à renforcer les systèmes de santé, tout particulièrement la capacité des laboratoires et les capacités de surveillance.

Ce nouveau financement de lutte contre le COVID-19 s’ajoute à la somme de 608 millions de dollars US ayant été approuvée pour la période de mise en œuvre 2021-2023. Les subventions aideront la Tanzanie à bâtir des systèmes résistants et pérennes pour la santé et à élargir l’accès aux services de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme ; quatre initiatives stratégiques seront poursuivies à cette fin : recenser les cas manquants de tuberculose, étendre les services de prévention à l’intention des adolescentes et des jeunes femmes, accroître l’accès au traitement préventif de la tuberculose pour les personnes atteintes de VIH, et utiliser les autotests VIH.

« La Tanzanie accueille favorablement l’engagement renouvelé du Fonds mondial à soutenir notre combat contre le COVID-19, le VIH, la tuberculose et le paludisme, de même que nos efforts pour bâtir des systèmes de santé résistants et pérennes », se réjouit Son Excellence Samia Suluhu Hassan. « Cela fait maintenant une vingtaine d’années que le Fonds mondial appuie la Tanzanie dans sa lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Ensemble, nous avons obtenu des résultats remarquables. Nous nous engageons à poursuivre notre collaboration pour nous attaquer à cette nouvelle pandémie et en atténuer les conséquences. »

« Nous félicitons la présidente Hassan pour son excellente gestion de la lutte contre le COVID-19 », déclare Peter Sands. « Nous saluons les remarquables progrès accomplis par la Tanzanie dans son combat contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, et nous avons hâte de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement tanzanien et nos partenaires pour vaincre le COVID-19, préserver les gains acquis dans notre lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, et atteindre les objectifs ambitieux des nouvelles subventions. »

Depuis 2003, le Fonds mondial a investi plus de 3,5 milliards de dollars US pour en finir avec les trois épidémies ciblées et renforcer les systèmes de santé dans l’ensemble du pays. De 2015 à 2019, les programmes soutenus par le Fonds mondial, jumelés aux stratégies nationales musclées de la Tanzanie, ont entraîné une baisse de 14 % des nouvelles infections au VIH, une diminution de 23 % de l’incidence de la tuberculose, et une chute de 20 % des cas confirmés de paludisme.

Le Fonds mondial a déjà déployé plus d’un milliard de dollars US à l’échelle mondiale pour lutter contre le COVID-19 et en atténuer les impacts sur le VIH, la tuberculose et le paludisme dans plus de 100 pays. Le Fonds mondial est aujourd’hui le principal réseau subventionnaire qui offre un appui aux pays à revenu faible et intermédiaire pour la fourniture de tests de diagnostic, de traitements (y compris l’oxygène médical) et d’équipements de protection individuelle (EPI) permettant de lutter contre le COVID-19 et de renforcer les systèmes de santé. Le Fonds mondial cherche à obtenir 6,3 milliards de dollars US supplémentaires pour aider à répondre aux besoins les plus urgents dans la lutte mondiale contre le COVID-19.

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles