Nouvelles et articles

Le Fonds mondial et le PNUD conjuguent leurs efforts pour maintenir l’accès aux services de santé essentiels en Afghanistan

06 octobre 2021

GENÈVE / NEW YORK – Le 20 septembre, le Fonds mondial et le PNUD ont signé un accord afin d’assurer un financement temporaire d’urgence permettant de maintenir la fourniture des services de santé essentiels aux personnes vivant en Afghanistan. Cet accord vise à fournir les ressources nécessaires pour combler l’actuel manque de financement des donateurs internationaux, prévenir l’effondrement du système de santé du pays et protéger des millions d’Afghans vulnérables risquant de ne plus avoir accès aux soins de santé primaires.

Dans le cadre de cet accord, le Fonds mondial a octroyé 15 millions de dollars US, qui seront gérés et décaissés par le PNUD afin de garantir la continuité des services de santé essentiels dans plus de 2 200 établissements de santé dans 31 provinces. Les fonds seront mis à la disposition des partenaires de mise en œuvre du projet Sehatmandi, qui était jusque-là financé par la Banque mondiale. L’objectif de l’accord est de prévenir l’effondrement du pilier du système de santé afghan. L’initiative du Fonds mondial et du PNUD est fondée sur un partenariat long de six ans aux côtés du système de santé afghan pour la fourniture des services de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme.

« Notre devoir est d’intensifier la coopération et d’augmenter les financements pour nous assurer que les populations les plus vulnérables – en particulier les femmes et les jeunes filles – continuent de bénéficier d’un accès sûr aux services de santé essentiels. Le Fonds mondial reste résolu à soutenir l’Afghanistan dans la lutte contre le VIH, la tuberculose, le paludisme et le COVID-19, ainsi que dans le renforcement du système de santé. Nous nous réjouissons de poursuivre nos efforts avec le PNUD en Afghanistan et nous appelons les autres donateurs internationaux à se joindre à nous de toute urgence, afin de garantir la continuité des programmes vitaux », a déclaré Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial.

« Notre priorité est d’être là pour le peuple afghan, au moment où il en a le plus besoin. Le partenariat entre le PNUD et le Fonds mondial constitue une passerelle cruciale pour assurer la continuité du système de soins de santé primaires afghan et empêcher l'effondrement imminent des services de santé essentiels. Mais surtout, le partenariat assurera également un soutien direct aux agents de santé afin de maintenir les services en activité durant cette période », a annoncé Achim Steiner, administrateur du PNUD.

Depuis 2015, le Fonds mondial et le PNUD travaillent ensemble en Afghanistan afin de soutenir la réponse de l’Afghanistan au VIH, à la tuberculose et au paludisme et de renforcer les systèmes pour la santé à travers le pays. En 2020 seulement, grâce au soutien du Fonds mondial et du PNUD, le projet Sehatmandi a fourni un traitement antirétroviral à 1 094 personnes, traité 45 667 personnes contre la tuberculose et distribué plus de 3 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée pour protéger les personnes du paludisme. En juillet 2021, le Fonds mondial a approuvé 14,9 millions de dollars US pour soutenir la réponse de l’Afghanistan à la pandémie de COVID-19, atténuer l’impact de la pandémie sur les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, prévoir des fournitures médicales, tests et traitements essentiels, protéger les agents de santé de première ligne et renforcer le système de santé.

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles