Soigner la tuberculose dans un camp de réfugiés

Partager cette page

Twitter Facebook

L’accès aux soins de santé est plus important que jamais dans les situations d’urgence humanitaires comme la crise liée aux réfugiés syriens. Lorsque les gens fuient un conflit, les maladies leur emboîtent le pas. Pour venir à bout du VIH, de la tuberculose et du paludisme, nous devons suivre les gens où qu’ils se trouvent.

En association avec des partenaires locaux et internationaux, le Fonds mondial appuie la fourniture de services essentiels de prévention, de diagnostic et de traitement de la tuberculose pour les réfugiés syriens présents au Liban et en Jordanie. Les interventions proposées englobent le dépistage des réfugiés à leur arrivée, le renvoi vers des centres de soins, la formation des professionnels de la santé et la sensibilisation, ainsi que la mise à disposition de consultations mobiles.

Depuis le lancement du programme, ce sont plus de 400 cas de tuberculose qui ont été confirmés en Jordanie et au Liban, donc quatre cas d’une forme multirésistante de la maladie en Jordanie, avec un taux de succès du traitement de 90 pour cent chez les réfugiés syriens.

Gallerie Photo

Publié 20 juin 2016