Retour sur 2020

En seulement 12 mois, la pandémie de COVID-19 s’est propagée à travers le monde et a créé une véritable onde de choc qui a frappé les épidémies existantes en exerçant une pression accrue sur beaucoup de systèmes de santé, poussant ces derniers près du point de rupture. La pandémie a davantage exposé de graves inégalités, a placé les communautés vulnérables dans une situation encore plus risquée, a bouleversé les économies et a fauché plus de 1,6 million de vies. Aucun pays et aucune communauté n’a été épargné.

Les agents de santé, risquant leur propre vie, n’ont pas hésité à prendre en charge ce fardeau additionnel, tout en poursuivant leur travail vital de lutte contre les autres maladies.

Alors que l’année 2020 tire à sa fin, nous revenons sur le travail incroyable accompli par ces agents de santé qui sont de véritables héros.

Cameroun : la défense des droits des personnes transgenres pendant la pandémie de COVID-19

Kiki, une femme transgenre résidant à Yaoundé, au Cameroun, vit avec le risque constant de subir des violences et de se faire arrêter. La stigmatisation et le rejet social font partie de son quotidien. Les maladies comme le VIH et le COVID-19 font ressortir les obstacles et les inégalités auxquels les communautés les plus marginalisées font face lorsqu’elles souhaitent exercer leur droit d’accès aux soins de santé. Malgré ces obstacles, Kiki travaille et plaide pour protéger les droits des personnes de sa communauté.

L'histoire de Kiki

Ukraine : la livraison des médicaments anti-VIH par la poste

Avec les confinements et les restrictions de transport public, beaucoup de personnes vivant avec le VIH ont plus de mal à obtenir leurs médicaments essentiels et à suivre leurs traitements. En Ukraine, le Fonds mondial appuie un projet mené par CO « 100% LIFE ». Il s’agit d’un réseau communautaire local qui vient en aide aux personnes vivant avec le VIH en organisant la livraison de médicaments antirétroviraux. Le service de poste livre les paquets à domicile. Les personnes qui vivent avec le VIH dans des régions éloignées ne sont pas laissées pour compte, puisque leurs médicaments sont livrés en voiture.

En savoir plus

Burundi : lorsque les crises sanitaires entrent en concurrence

Le paludisme est la première cause de mortalité au Burundi. En 2020, les équipes sanitaires ont passé des mois à courir à gauche et à droite pour que le pays soit préparé à protéger les communautés contre cette maladie malgré les obstacles liés au COVID-19. Grâce aux efforts acharnés des agents de santé communautaire, plus de 6,8 millions de moustiquaires ont été distribuées. Les agents de santé communautaire étaient en première ligne lorsque des cliniques mobiles ont été mises en place dans les communautés éloignées et lorsque la pulvérisation intradomiciliaire a été effectuée dans neuf des districts les plus touchés.

En savoir plus (en Anglais)

Inde : lutter contre la tuberculose dans l’ombre du COVID-19

Aftab Ansari a lutté pour sa vie pendant plusieurs années après avoir reçu un diagnostic positif de tuberculose pharmacorésistante. Après avoir suivi son traitement avec espoir et détermination, il s’est complètement rétabli. Aujourd’hui, il s’attaque à un défi encore plus ambitieux : aider d’autres personnes à vaincre la même maladie en pleine pandémie de COVID-19.

L'histoire de Aftab

Kenya : gardiens d’un continent

Le rôle essentiel de protection sanitaire joué par les agents de santé communautaire est devenu très clair lorsque la propagation du COVID-19 s’est accentuée d’un bout à l’autre de l’Afrique. Pendant des années, les agents de santé communautaire ont mené le combat contre des maladies mortelles comme le paludisme, le VIH et la tuberculose. Ils combattent maintenant la nouvelle pandémie. La santé de millions de personnes dans les régions rurales d’Afrique repose sur le capital social et la confiance qui entourent ces agents de santé communautaire ‒ et la plupart d’entre eux sont des bénévoles.

Le histoire de'Evaline

Myanmar : des avancées face au paludisme

Il y a dix ans, au Myanmar, plus de 3 800 personnes mouraient du paludisme chaque année. Aujourd’hui, ce nombre a chuté à environ 170. La majeure partie de ces avancées ont été réalisées grâce aux efforts acharnés de 17 000 agents de santé bénévoles. Dans leur lutte contre le paludisme, ils fournissent des tests de dépistage rapide et des traitements, et ils fournissent des services communautaires essentiels d’éducation grâce aux campagnes nationales de lutte contre le paludisme.

En savoir plus

Nigéria : lutter contre le rejet social suscité par la tuberculose et le COVID-19

« Avant, la population nous écoutait, mais aujourd’hui, les gens ont peur. Ils ne nous laissent plus recueillir leurs échantillons. Certaines personnes ne veulent plus travailler avec nous. Elles nous renvoient. Elles disent qu’on vient pour les mettre en quarantaine. » - Sewande Jekenu, agente de santé communautaire qui lutte contre la tuberculose. Au Nigéria, la confusion entre le COVID-19 et la tuberculose – dont les premiers symptômes peuvent être similaires – est une difficulté supplémentaire pour les agents de santé qui luttent contre la tuberculose.

L'histoire de Sewande

Afrique du Sud : lutter contre le VIH, la tuberculose et le COVID-19

Nombasa Krune-Dumile est une agente de santé de première ligne vivant avec le VIH au Cap, en Afrique du Sud. Après avoir vaincu la tuberculose et le COVID-19, elle est de retour au front et aide les autres à lutter contre les trois maladies. Nombasa lance un appel urgent aux gouvernements et aux partenaires de la santé mondiale : « Les agents de santé ont besoin de formations et d’équipements de protection individuelle supplémentaires pour se protéger, eux et leurs familles. Et ce soutien, nous en avons besoin maintenant. »

L'histoire de Nombasa

Panama : survivre au confinement

Isolés chez eux pendant six mois, les travailleurs et travailleuses du sexe, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les personnes transgenres ont fait face à une nouvelle réalité effrayante : ne plus avoir accès aux services essentiels contre le VIH. Les agents communautaires de proximité et les organisations locales comme l’association panaméenne « New Men and Women Association of Panama » sont intervenus pour aider à résoudre ce problème. Ils utilisent les réseaux sociaux et les applications digitales pour conseiller et orienter les personnes vers des lieux sûrs où ils peuvent avoir accès à des services en lien avec le VIH, notamment le dépistage.

L'histoire de Fredy (en Anglais)

Malawi : le drame invisible du COVID-19 vécu par les filles

« Les restrictions de déplacements et les fermetures d’écoles ont peut-être été efficaces pour arrêter la propagation du COVID-19, mais elles ont largement contribué à alimenter une pandémie de violences contre les adolescentes et les jeunes femmes dans l’intimité des foyers, menaçant d’inverser des décennies de progrès face aux inégalités de genre et au VIH. » Grace Ngulube, une agente communautaire et activiste de 24 ans, qui vit avec le VIH, a parcouru son pays natal pour recueillir en personne les témoignages de l’impact dévastateur du COVID-19 sur les adolescentes et les jeunes femmes.

L'histoire de Grace

Une maladie telle que le COVID-19 constitue une menace pour l’humanité. Nous devons unir nos forces pour lutter contre celle-ci.

En savoir plus #UniteToFight

Publié 18 décembre 2020