Bureau de l’Inspecteur général

Signalement de fraudes et d’abus

Le Fonds mondial est d’avis que chaque dollar compte et mène une politique de tolérance zéro vis-à-vis de la fraude, de la corruption et du gaspillage qui empêchent les moyens d’atteindre les personnes qui en ont besoin.

Grâce à ses moyens sûrs et sécurisés de signaler les actes répréhensibles, le Bureau de l’Inspecteur général encourage chacun à faire connaître les cas de fraude, d’abus ou d’atteintes aux droits de l’Homme. Chaque signalement est examiné minutieusement et l’identité de tous les lanceurs d’alerte est protégée.

COMMENT POUVEZ-VOUS CONTACTER LE BUREAU DE L’INSPECTEUR GENERAL ?

Formulaire en ligne >
Disponible en anglais, espagnol, français et russe.

Par courrier :
Bureau de l’Inspecteur général
Fonds mondial
Chemin de Blandonnet 8, CH-1214
Genève, Suisse

Courrier électronique :

Ligne téléphonique gratuite :
+1 704 541 6918
Service disponible en anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe

Message téléphonique - Messagerie vocale accessible 24h/24 :
+41 22 341 5258

Télécopie – Ligne de télécopie dédiée :
+41 22 341 5257

Quels problèmes signaler ?

Cette liste n’est pas exhaustive, n’hésitez dès lors pas à prendre contact avec le Bureau de l’Inspecteur général en cas de doute.

  • Vol d’argent ou de médicaments
  • Usage privé d’argent ou d’autres actifs
  • Fausses factures
  • Organisation de faux événements de formation
  • Contrefaçon de médicaments
  • Irrégularités dans les procédures d’appels d’offres (par exemple soumissions frauduleuses, collusion dans l’établissement de soumission, manipulation de soumission ou pratiques coercitive)
  • Subornation et pots-de-vin
  • Abus de pouvoir ou d’autorité pour son bénéfice personnel
  • Conflit d’intérêts
  • Violation des droits de l’Homme par des récipiendaires de subventions du Fonds mondial

Quels renseignements communiquer ?

Veillez à fournir un rapport aussi précis et complet que possible, en vous posant les questions suivantes à titre d’orientation :

  • Quel type d’acte répréhensible signalez-vous ?
  • Où et quand s’est-il produit ?
  • Que s’est-il passé exactement ?
  • Quelles sont les personnes concernées ? Veuillez mentionner les noms et prénoms, les titres et l’entité.
  • Qui d’autre est au courant ?
  • Pourquoi estimez-vous qu’il y a lieu d’enquêter ?
  • Disposez-vous d’autres renseignements utiles ?

Que se passe-t-il ensuite ?

Le Bureau de l’Inspecteur procède à une analyse préliminaire de votre rapport et décide ensuite de ce qu’il convient de faire. Il peut s’agir d’une enquête menée par son personnel ou d’un renvoi de l’affaire aux autorités nationales. Le cas échéant, l’affaire peut être renvoyée à d’autres intervenants au sein du Fonds mondial afin qu’ils prennent les mesures nécessaires.

Anonymat et confidentialité

Le Bureau de l’Inspecteur général garantit la protection de l’identité des lanceurs d’alerte. Vous pouvez garder l’anonymat quelle que soit l’option choisie pour soumettre votre signalement de fraude ou d’abus. Veuillez noter toutefois que si le Bureau de l’Inspecteur général n’est pas en mesure de vous contacter pour obtenir des renseignements complémentaires ou des éclaircissements, il se peut s’avérer difficile de mener une enquête plus approfondie sur votre rapport.

Si vous souhaitez conserver l’anonymat, vous pouvez envoyer votre signalement à l’aide du formulaire en ligne. Une fois le formulaire rempli, vous recevrez un code personnel qui vous permettra de suivre l’évolution du dossier, tout en donnant au Fonds mondial la possibilité de poser d’éventuelles questions de suivi. Les informations communiquées en ligne sont gérées par une entreprise indépendante qui ne transmet pas vos renseignements personnels au Bureau de l’Inspecteur général.

Si vous communiquez vos coordonnées personnelles au moment de faire un rapport, le Bureau de l’Inspecteur général ne les divulgue pas sans votre consentement exprès.