Des systèmes résistants et pérennes pour la santé

The Global Fund / Vincent Becker

Des systèmes de santé solides sont indispensables non seulement pour mettre fin aux épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme, mais aussi pour obtenir des résultats en matière de santé au-delà de ces trois maladies, en dispensant des services de santé de façon durable, équitable et efficace. Des systèmes résistants et pérennes pour la santé permettent d’aboutir plus rapidement à la couverture sanitaire universelle et aident les pays à se préparer aux nouvelles menaces qui pèsent sur la sécurité sanitaire mondiale.

Le Fonds mondial est le premier investisseur multilatéral dans les systèmes de santé, avec un milliard de dollars US investi chaque année pour construire des systèmes résistants et pérennes pour la santé. Cela comprend : l’amélioration des chaînes d’approvisionnement, le renforcement des systèmes de santé et de de l’utilisation des données, la mise en place d’un personnel de santé adéquat, le renforcement des ripostes et des systèmes communautaires et la promotion de prestation de services mieux intégrés afin que les patients reçoivent des soins complets tout au long de leur vie.

La Stratégie du Fonds mondial pour la période 2017/2022 réaffirme son engagement visant à investir activement dans la mise en place de systèmes résistants et pérennes pour la santé. Nous mettons en œuvre notre nouvelle stratégie sur les systèmes de santé en allouant des subventions aux pays, mais aussi en soutenant des initiatives spéciales dans le cadre du nouveau mécanisme de financement à effet catalyseur. Les investissements réalisés par le Fonds mondial dans le traitement et la prévention du VIH, de la tuberculose et du paludisme améliorent la riposte menée contre ces trois maladies ainsi que les systèmes de santé dans leur ensemble, en renforçant la qualité des soins, le suivi des données et les services, et les investissements transversaux dans le système de santé.

The Global Fund / John Rae
The Global Fund / John Rae

Soigner la communauté

L’Éthiopie compte 85 millions d’habitants qui vivent pour la plupart dans de petites communautés rurales dispersées, ce qui complique singulièrement l’accès aux soins. Toutefois, ces dix dernières années, le gouvernement éthiopien a construit ou modernisé 15 000 établissements de santé villageois à travers le pays. Ces établissements, appelés des postes de santé, ont permis de rapprocher les soins de santé des populations en ayant besoin. Aujourd’hui, plus de 92 pour cent de la population éthiopienne vit à moins de dix kilomètres d’un établissement de santé public. Les postes de santé sont financés par le Programme d’information des services de santé, grâce auquel plus de 40 000 femmes ont été formées en tant qu’agents de vulgarisation sanitaire au service des communautés.

Construire des systèmes de santé

Un système de santé résistant et pérenne s’appuie sur des données. Des données de santé de qualité sont essentielles : des données qui permettent aux pays de concevoir et de fournir au bon moment des services de santé adaptés aux personnes qui en ont besoin. Grâce aux données, les ressources sont employées de la façon la plus efficace qui soit. Les systèmes de données vont des applications pour téléphone portable destinées à collecter des données sur les cas de paludisme jusqu’à des systèmes nationaux sophistiqués de surveillance des maladies et de communication de l’information.

Un système fiable d’achat et de fourniture de médicaments et de matériel est un autre élément fondamental pour offrir des soins de santé. Les investissements du Fonds mondial aident les pays à améliorer la gestion de leur chaîne d’approvisionnement, y compris la planification des marchandises, la gestion de la logistique, l’entreposage et le suivi des informations.

En marche contre le paludisme

Au Niger, des héros du quotidien, à l’image d’Hannatou Abdou, ont décidé de consacrer leur vie à la guerre contre le paludisme. Pendant la saison des pluies, quand la maladie frappe le plus, elle va à la rencontre des familles pour leur proposer une chimio-prévention du paludisme saisonnier – un traitement préventif destiné à protéger les jeunes enfants contre la maladie. Cette initiative a eu un retentissement incroyable en faisant baisser le nombre de cas de paludisme dans tout le pays. La chimio-prévention du paludisme saisonnier peut facilement être administrée par des agents de santé communautaire dans des régions isolées, ce qui en fait une solution pérenne pour maîtriser la maladie en zones rurales. En rapprochant les soins des personnes et en étendant le traitement préventif, les agents de santé communautaires contribuent à vaincre une maladie venue de la nuit des temps et à sauver des millions d’enfants.

Investissement dans des systèmes résistants et pérennes pour la santé

Des systèmes plus solides permettent d’ouvrir les soins de santé à plus de personnes. Les systèmes pour la santé ne se limitent pas à des établissements de soins, mais s’ancrent profondément dans les communautés et permettent de toucher ceux qui ne se rendent pas systématiquement dans ces établissements, notamment les personnes vulnérables et marginalisées. Les systèmes pour la santé faisant intervenir les communautés seront toujours les premiers à identifier les menaces pour la santé, à les signaler et à le contrer. C’est pourquoi nous nous concentrons sur le soutien à des solutions et à la participation au niveau communautaire dès lors que c’est possible.

Notre stratégie pour la période 2017/2022 se concentre sur les priorités suivantes en ce qui concerne les systèmes de santé résistants :

  • Soutenir les stratégies nationales de santé et les plans stratégiques nationaux de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme ;
  • Mettre l’accent sur la personne, et pas seulement sur une maladie : soutenir la prestation de services intégrés ;
  • Financer les aspects spécifiques d’un système de santé résistant, qui sont au cœur de la mission et des compétences du Fonds mondial, tels que la gestion des achats et de la chaîne d’approvisionnement, l’assurance qualité des programmes grâce à une gestion solide des données et des ressources humaines, la gestion financière et la gestion des risques ;
  • Capter et dynamiser l’innovation dans tous les secteurs pour renforcer l’impact des actions et optimiser l’utilisation des ressources ;
  • Promouvoir et renforcer les actions communautaires et impliquer les communautés dans les processus décisionnels nationaux ;
  • Aider les pays à mobiliser des financements nationaux et internationaux pour le secteur de la santé ;
  • Adapter les investissements en fonction de la position unique d’un pays dans le continuum de développement, de son système de santé et de ses multiples partenaires.

Réalisation de l’objectif n° 3 du Programme de développement durable

Construire des systèmes résistants et pérennes pour la santé est une solution pour mettre un terme aux épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme et pour réaliser l’objectif n° 3 du Programme de développement durable : santé et bien-être pour tous.

Le Fonds mondial a conscience que des systèmes de santé solides sont d’une importance cruciale pour l’accomplissement de sa mission. Ses investissements contribuent de façon importante à la mise en place de systèmes résistants et pérennes pour la santé, en apportant aux pays un appui dans de très nombreux domaines.

Téléchargez notre rapport pour en apprendre davantage sur le soutien que nous apportons, les difficultés à surmonter et bien plus encore :

Gros plan sur la mise en place de systèmes résistants et pérennes pour la santé
télécharger en English | Français

En savoir plus sur l’approvisionnement et les achats dans le cadre de la riposte au sida, à la tuberculose et au paludisme.

Approvisionnements et achats

Publié 29 juillet 2019