Header photo
Publié : 15 décembre 2023

Systèmes résistants et pérennes pour la santé

Le défi

Pour mettre fin aux épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme et combattre les nouvelles menaces comme le COVID-19, nous devons renforcer les ripostes et les systèmes de santé conventionnels et communautaires qui constituent les systèmes résistants et pérennes pour la santé.

Les systèmes résistants et pérennes pour la santé sont le fondement de communautés en bonne santé et productives. Ces derniers englobent non seulement les systèmes de santé nationaux, mais également les services fournis par les communautés, le secteur privé et d’autres prestataires qui, ensemble, devraient être en mesure de répondre aux besoins de santé des personnes, où qu’elles se trouvent. Ces systèmes sont indispensables pour mettre fin au VIH, à la tuberculose et au paludisme en tant que menaces pour la santé publique, obtenir de meilleurs résultats en matière de santé pour tout le monde et dispenser des services de santé de façon durable, équitable et efficace. Les systèmes résistants et pérennes pour la santé sont également le fondement de la prévention, de la préparation et de la riposte aux pandémies de demain. Lorsque nous bâtissons des systèmes de santé conventionnels et communautaires solides et résistants à travers le monde, nous en profitons toutes et tous.

Notre riposte

Le Fonds mondial est la plus importante organisation multilatérale fournissant des subventions SRPS et compte parmi les principales organisations à investir dans les systèmes de santé. Entre 2021 et 2023, il a investi 1,5 milliard de dollars US par année dans les systèmes de santé conventionnels et communautaires, par le truchement de ses subventions VIH, tuberculose et paludisme, de ses subventions SRPS directes et de son dispositif de riposte au COVID-19 (C19RM). Le financement total du C19RM disponible jusqu’en décembre 2025 pour les subventions SRPS directes et les interventions de préparation et de riposte aux pandémies s’élève à près de 2,2 milliards de dollars US.

Nous adoptons différentes approches pour investir dans les systèmes résistants et pérennes pour la santé. Nous investissons dans le traitement et la prévention du VIH, de la tuberculose, du paludisme et nous aidons les pays à lutter contre ces maladies. Ce faisant, nous améliorons également les systèmes de santé globaux en stimulant la qualité des soins, le suivi des données, la responsabilité, la gouvernance et la prestation de services. En réduisant la charge de morbidité du VIH, de la tuberculose et du paludisme, nous libérons la capacité des systèmes de santé pour d’autres priorités sanitaires.

Les personnes et les communautés que nous servons sont au cœur de nos programmes. Les systèmes communautaires pour la santé sont conçus, dirigés et organisés par les communautés elles-mêmes pour répondre aux besoins locaux et atteindre les personnes les plus marginalisées et vulnérables. Ils jouent un rôle crucial dans l’accessibilité des services équitables et de haute qualité.

La nouvelle stratégie du Fonds mondial reconnaît que les systèmes résistants et pérennes pour la santé jouent un rôle fondamental pour mettre fin au VIH, à la tuberculose et au paludisme et pour aider les pays à prévenir de nouvelles pandémies comme le COVID-19 ainsi que les futures menaces pour la santé, à s’y préparer et à y faire face. Afin d’aider les pays et les communautés à renforcer leurs systèmes de santé et communautaires, notre nouvelle stratégie met l’accent sur sept sous-objectifs :

  • Fournir des services intégrés, centrés sur la personne pour répondre aux multiples besoins de santé d’une personne aux différentes étapes de sa vie, améliorant ainsi l’état de santé général des populations au moyen d’une approche plus économique et efficace.
  • Renforcer les systèmes communautaires et les programmes dirigés par la communauté et aider à les intégrer aux systèmes de santé et aux systèmes sociaux nationaux.
  • Appuyer l’intégration des agentes et agents de santé communautaires dans les systèmes de soins de santé primaires, en investissant dans leur formation et leur supervision et en plaidant pour qu’ils soient rémunérés comme travailleurs, plutôt que considérés comme bénévoles.
  • Renforcer la création et l’utilisation de données sanitaires à tous les niveaux afin que les pays et les communautés puissent prendre des décisions fondées sur les dernières données probantes.
  • Renforcer les chaînes d’approvisionnement pour s’assurer que les médicaments, les services de laboratoire et les produits de santé sont disponibles au moment et à l’endroit où ils sont nécessaires.
  • Mettre davantage l’accent sur le façonnage du marché de prochaine génération en fournissant un accès équitable à des produits de santé de qualité par l’innovation et le partenariat, ainsi qu’en promouvant des sources d’approvisionnement et de chaînes d’approvisionnement durables à l’échelle mondiale, nationale et communautaire.
  • Dans le cadre des efforts déployés par le Fonds mondial pour renforcer la surveillance du système de santé global par les pays, mobiliser davantage le secteur privé pour améliorer la portée, la qualité et l’abordabilité des services où que les patients en aient besoin.
  • Consolider les partenariats entre les gouvernements et les acteurs du secteur non public de manière à ce que les programmes et les services soient durables et puissent atteindre un plus grand nombre de personnes.

Les agentes et agents de santé communautaires sont au cœur des systèmes communautaires. De plus en plus sollicités pour mettre en œuvre des programmes de santé dans des zones reculées et auprès de populations marginalisées, les agentes et agents de santé communautaires méritent d’être traités comme des professionnels, c’est-à-dire d’être rémunérés, formés et encadrés. Leurs emplois devraient être intégrés dans les systèmes de soins de santé primaires des pays. C’est pourquoi le Fonds mondial s’est associé à l’initiative Africa Frontline First, qui a lancé un fonds catalytique en 2022 pour financer la santé communautaire en Afrique.

Nous soutenons l’appel à l’action de Monrovia pour les agentes et agents de santé communautaires, en plaidant pour une professionnalisation accrue. Étant donné que la majorité des agentes et agents de santé communautaires sont des femmes, nous sommes également déterminés à soutenir leur statut et leur emploi sur un pied d’égalité avec les hommes, et à plaider pour leur protection contre la violence fondée sur le genre.

En savoir plus

L’initiative « Lever les obstacles » est un projet novateur de lutte contre les injustices qui rendent certaines personnes particulièrement vulnérables aux maladies et les empêchent d’accéder aux services de santé dont elles ont besoin. Grâce à l’initiative, on transmet des connaissances et des compétences essentielles aux personnes touchées par le VIH, la tuberculose et le paludisme pour qu’elles comprennent, exigent et protègent leurs droits humains liés à la santé. Elle permet aux fournisseurs de soins de santé, aux policiers, aux agents pénitentiaires, aux juges et aux parlementaires de fournir des services d’accompagnement et efficaces à toute personne vulnérable à la maladie.

En savoir plus sur l’initiative « Lever les obstacles »

Les communautés sont au cœur de toutes nos actions. Nous soutenons le rôle des communautés dans la conception de programmes efficaces et centrés sur la personne, dans la mise en œuvre et l’évaluation de la prestation de services, et dans l’aide apportée aux personnes qui n’ont pas accès aux soins de santé.

En savoir plus

La question n’est pas de savoir « si », mais bien « quand », nous serons confrontés à la menace d’une nouvelle pandémie. Le Fonds mondial est la première organisation multilatérale qui offre des subventions pour le renforcement des systèmes pour la santé, le moyen le plus sûr de vaincre les maladies infectieuses actuelles ainsi que de prévenir les pandémies futures, de s’y préparer et d’y riposter.

En savoir plus