Bureau de l’Inspecteur général

Vue d'ensemble

Le Bureau de l’Inspecteur général protège les actifs, les investissements, la réputation et la viabilité du Fonds mondial en veillant à ce qu’il prenne les bonnes mesures pour accélérer la fin des épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme.

Dans un souci de transparence et de responsabilité, le Bureau de l’Inspecteur général fait état de toutes ses activités, à la rubrique Audits et enquêtes. Tous les résultats de son travail sont publiés sur le site web du Fonds mondial, comme le prévoit la politique de communication des rapports définie par le Conseil d’administration.

Au travers d’audits, d’enquêtes et d’activités de consultance, le Bureau de l’Inspecteur général encourage les bonnes pratiques, limite les risques et fait état des actes répréhensibles.

Son champ d’action couvre l’ensemble des systèmes, procédures, opérations, fonctions et activités du Fonds mondial et des programmes qu’il soutient. L’Inspecteur général a le pouvoir de :

  • consulter l’ensemble des livres et archives conservés par le Fonds mondial ;
  • consulter l’ensemble des livres et archives ayant trait aux subventions financées par le Fonds mondial, conservés soit par les récipiendaires des subventions, soit par les agents locaux du Fonds ; accéder aux locaux où ces archives sont conservées et où les programmes sont mis en œuvre, selon ce qu’autorisent les accords en vigueur ;
  • demander les renseignements voulus à n’importe quel membre du personnel concerné par les projets du Fonds mondial et exiger de ces personnes qu’elles coopèrent à toute demande raisonnable émanant du Bureau de l’Inspecteur général ; et
  • obtenir, le cas échéant, l’avis de spécialistes indépendants et garantir la participation à ses activités de personnes extérieures ayant l’expérience et les compétences requises.

Le Bureau de l’Inspecteur général est indépendant du Secrétariat du Fonds mondial et relève du Conseil d’administration, par l’intermédiaire de son Comité d’audit et d’éthique.