Mobilisation des ressources

Partager cette page

Twitter Facebook
The Global Fund / John Rae

Le Fonds mondial recueille des financements selon des cycles de trois ans appelés reconstitution des ressources.

Les financements proviennent du secteur public essentiellement, 95 pour cent environ des fonds provenant de gouvernements donateurs et les cinq pour cent restants du secteur privé, de fondations privées et d’initiatives de financement innovantes.

Sixième reconstitution des ressources

La sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, que la France accueillera en octobre 2019, mobilisera des financements pour la période allant de 2020 à 2022. Elle aura pour but de rassembler de nouveaux financements et de mobiliser les partenaires afin de mettre un terme au sida, à la tuberculose et au paludisme d’ici 2030, en s’alignant sur les Objectifs de développement durable. En savoir plus.

En amont de la conférence, le Gouvernement indien accueillera une réunion préparatoire en février 2019. En savoir plus.

Cinquième reconstitution des ressources

Les activités de collecte de fonds pour la cinquième période de reconstitution des ressources, allant de 2017 à 2019, ont débuté en décembre 2015 avec une réunion préparatoire qui s’est tenue à Tokyo (Japon) et se sont poursuivies à la cinquième Conférence de reconstitution des ressources qui a eu lieu à Montréal (Canada) en septembre 2016.

La conférence de Montréal a rassemblé quelque 500 participants, parmi lesquels l’ensemble des partenaires du Fonds mondial, des maîtres d’œuvre, des donateurs, des organisations non gouvernementales, des communautés touchées par le VIH, la tuberculose et le paludisme, et des représentants d’organisations internationales, du secteur privé et de fondations privées.

Apportant la preuve d’un extraordinaire engagement mondial à mettre fin aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme, les donateurs ont promis 12,9 milliards de dollars US lors de cette conférence. Une liste des promesses de dons est disponible ci-après. En savoir plus.

La somme rassemblée soutient des programmes pour sauver 14 millions de vies au cours de la période de trois ans qui commence en 2017, ce qui porterait à 36 millions le nombre total de vies sauvées par le partenariat du Fonds mondial fin 2019. Ces programmes permettront aussi d’éviter l’apparition de 194 millions de nouvelles infections ou de nouveaux cas de VIH, de tuberculose et de paludisme. En outre, le soutien du Fonds mondial va permettre de mobiliser 35 milliards de dollars US de ressources financières nationales pour la santé et amènera 230 milliards de dollars US de gains économiques.

Les fonds collectés ont servi à déterminer les sommes qui ont été allouées aux pays pour la période allant de 2017 à 2019.

Publié 22 octobre 2018