Mobilisation des ressources

Partager cette page

Twitter Facebook

Le Fonds mondial est financé par le secteur public essentiellement, 95 pour cent environ des fonds provenant de gouvernements donateurs et les cinq pour cent restants du secteur privé, de fondations privées et d’initiatives de financement innovantes.

Cinquième reconstitution des ressources

Le Fonds mondial recueille des financements selon des cycles de trois ans appelés « reconstitutions des ressources ». L’actuelle période de reconstitution des ressources, la cinquième, couvre les années 2017 à 2019.

Les activités de collecte de fonds pour la cinquième période de reconstitution des ressources ont débuté en décembre 2015 avec une réunion préparatoire qui s’est tenue à Tokyo (Japon) et se sont poursuivies à la cinquième Conférence de reconstitution des ressources qui a eu lieu à Montréal (Canada) en septembre 2016.

La conférence de Montréal a rassemblé quelque 500 participants, parmi lesquels l’ensemble des partenaires du Fonds mondial, des maîtres d’œuvre, des donateurs, des organisations non gouvernementales, des communautés touchées par le VIH, la tuberculose et le paludisme, et des représentants d’organisations internationales, du secteur privé et de fondations privées. De plus amples informations sont disponibles sur le site web d’Affaires mondiales Canada, dans la section dédiée à la cinquième Conférence de reconstitution des ressources. Référez-vous au lien ci-après.

Apportant la preuve d’un extraordinaire engagement mondial à mettre fin aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme, les donateurs ont promis 12,9 milliards de dollars US lors de cette conférence. Une liste des promesses de dons est disponible ci-après.

L’argent recueilli permettra aux programmes soutenus par le Fonds mondial de soutenir la stratégie pour la période 2017/2022 en :

  • sauvant 14 millions de vies au cours de la période de trois ans qui a débuté en 2017, ce qui portera à 36 millions le nombre total de vies sauvées par le partenariat du Fonds mondial d’ici fin 2019
  • prévenant jusqu’à 194 millions de nouvelles infections ou de cas de VIH, de tuberculose et de paludisme
  • mobilisant 35 milliards de dollars US pour la santé sous la forme de financements nationaux
  • encourageant la croissance économique à hauteur de 230 milliards de dollars US

Les fonds collectés servent à déterminer les sommes qui sont allouées aux pays pour la période 2017/2019.

Conscients que les besoins dépassent largement les ressources disponibles, nous nous sommes fixé l’objectif ambitieux de collecter 500 millions de dollars US supplémentaires avant la prochaine conférence des donateurs en 2019. Nous collaborons avec des donateurs existants et potentiels, des fondations et des particuliers fortunés, pour encourager, augmenter et pérenniser un soutien en faveur des hommes, des femmes et des enfants vivant avec les maladies.

Impact

Le Fonds mondial a accompli des progrès considérables dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. En 2016, les programmes qu’il soutient avaient sauvé 22 millions de vies.

En s’appuyant sur ces résultats spectaculaires, la communauté internationale a une occasion unique de renouveler et d’élargir son ambition, et d’atteindre la cible fixée dans le cadre des Objectifs de développement durable, à savoir mettre fin aux épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme d’ici 2030. Nous disposons d’un modèle qui fonctionne, il est maintenant temps de veiller à ce qu’il dispose des fonds nécessaires pour mettre un terme aux épidémies.

Cinquième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial : Merci

Publié 13 septembre 2017