Gouvernements donateurs

Vue d’ensemble

Le Fonds mondial s’appuie sur des contributions financières volontaires de tous les secteurs : le secteur privé, des fondations, des individus et les gouvernements donateurs, ces derniers lui apportant quatre-vingt-quinze pour cent de ses contributions.

Les contributions financières des gouvernements au Fonds mondial sont essentielles pour mettre un terme aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. Plus de 60 pays à travers le monde ont versé des contributions au Fonds mondial, ce qui a permis d’accélérer la lutte contre les trois maladies. La majorité du soutien financier apporté au Fonds mondial provient des gouvernements.

Contributions

Une liste de chaque promesse de don et de chaque contribution des gouvernements depuis la création du Fonds mondial est disponible dans notre rapport sur les promesses de dons et les contributions :

  • Promesses de dons et contributions
    télécharger en English
  • Principaux donateurs du secteur public, contributions cumulées (fin 2017)


De nombreux pays contribuent aussi au Fonds mondial sous forme d’échanges de dettes dans le cadre de l’initiative « Debt2Health ».

Représentants au Conseil d’administration

Les pays donateurs sont représentés au Conseil d’administration du Fonds mondial par huit des vingt circonscriptions ayant le droit de vote. Souvent, les gouvernements donateurs participent aussi au processus de prise de décision au niveau des pays par l’intermédiaire des instances de coordination nationale.

Conformément à la politique du Fonds mondial, les contributions des donateurs du secteur public ne peuvent pas être attribuées à des pays ou des programmes en particulier, l’affectation des ressources relevant de la responsabilité du Conseil d’administration.