Communiqués de presse - 2022

Le Fonds mondial, les États-Unis et Unitaid lancent des programmes de « dépistage-traitement » à l’occasion du deuxième Sommet mondial sur le COVID-⁠19

12 mai 2022

GENÈVE, WASHINGTON – Le Fonds mondial, les États-Unis et Unitaid, en concertation avec FIND et d’autres partenaires de l’Accélérateur ACT, ont annoncé une aide financière de plus de 120 millions de dollars US à l’appui de programmes de dépistage-traitement du COVID-19 destinés à prévenir les hospitalisations et les décès parmi les populations les plus exposées au risque dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. La nouvelle a été annoncée lors du deuxième Sommet mondial sur le COVID-⁠19. Le sommet a été l’occasion de souligner l’importance des démarches locales pour solutionner les problèmes immédiats et à long terme, notamment le déploiement de tests de dépistage et de traitements, en particulier chez les populations les plus exposées aux risques.

Les programmes de dépistage-traitement sauveront des vies, réduiront les iniquités mondiales dans l’accès au dépistage et au traitement du COVID-19, participeront au renforcement des systèmes officiels et communautaires pour la santé dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, protégeront les agents de santé de première ligne et atténueront les impacts du COVID-19 sur les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme.

Le Fonds mondial achètera des trousses de dépistage rapide du COVID-19 et des médicaments antiviraux oraux pour une somme totale allant jusqu’à 80 millions de dollars US. USAID fournira à huit pays une assistance technique pour des projets pilotes de mise en œuvre accélérée de programmes de dépistage-traitement, d’une valeur de 20 millions de dollars US. Unitaid décaissera 22 millions de dollars US dans le but d’élargir et d’accélérer l’instauration de nouveaux traitements par l’intermédiaire des subventions Unitaid-FIND pour l’adoption précoce de programmes de dépistage-traitement annoncées vers la fin de 2021. Ces investissements totalisant 122 millions de dollars US viendront appuyer la mise en œuvre de programmes de dépistage-traitement dans plus de 20 pays à revenu faible ou intermédiaire.

« Il est essentiel de tester un plus grand nombre de personnes pour endiguer la transmission, détecter les nouveaux variants et traiter les patients avec les nouveaux régimes thérapeutiques, explique Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. Nous sommes immensément reconnaissants envers les États-Unis et les partenaires de l’Accélérateur ACT pour leur engagement renouvelé dans la riposte mondiale à la pandémie. Les programmes de dépistage-traitement peuvent sauver un grand nombre de vies, mais leur succès repose sur l’intensification du dépistage, le déploiement des nouveaux médicaments antiviraux contre le COVID-19 et la multiplication de l’assistance technique qui permet aux personnes les plus exposées aux risques d’obtenir un accès rapide aux tests et aux traitements. »

« Ce nouvel investissement conjoint est une étape importante pour un accès équitable aux régimes thérapeutiques optimaux, aux côtés de tests de dépistage adéquats, pour les personnes à haut risque de développer une forme grave ou critique de la COVID-19 dans des contextes à faibles ressources », a déclaré le Dr Philippe Duneton, directeur exécutif d'Unitaid. « Nous disposons aujourd’hui de schémas thérapeutiques qui peuvent prévenir les hospitalisations et les décès et qui seront essentiels dans la réponse apportée à la pandémie. Aider les pays à garantir l'accès à ces traitements émergents, et leur permettre de les déployer le plus efficacement possible, est notre priorité. »

Le Fonds mondial, avec son dispositif de riposte au COVID-19, est le principal réseau subventionnaire des pays à revenu faible ou intermédiaire pour la fourniture de tests de diagnostic, de traitements (y compris l’oxygène médical) et d’équipements de protection individuelle (EPI) à l’appui de la lutte contre le COVID-19, ainsi que d’éléments essentiels au renforcement des systèmes de santé. En 2021, les États-Unis ont investi 3,5 milliards de dollars US dans le dispositif de riposte au COVID-19 du Fonds mondial pour aider les pays à revenu faible ou intermédiaire à riposter à la pandémie, à atténuer les impacts de celle-ci sur les services de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et à apporter des améliorations urgentes aux systèmes de santé.

Le Fonds mondial est un partenaire fondateur du Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre le COVID-19 (Accélérateur ACT). Cette collaboration mondiale des principales agences de santé publique travaille avec les gouvernements, la société civile et l’industrie pour accélérer la mise au point et la distribution équitable de tests, de traitements et de vaccins, et pour renforcer les systèmes de santé. Il s’agit là de deux composantes essentielles de la lutte contre le COVID-19 dans le monde. Le Fonds mondial codirige trois des quatre composantes de l’Accélérateur ACT, soit le pilier Diagnostics, le pilier Traitements et le Connecteur de systèmes de santé et de riposte.

Le président des États-Unis, Joe Biden, sera l’hôte de la septième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial plus tard cette année. La cible de financement de la reconstitution des ressources du Fonds mondial est de 18 milliards de dollars US au minimum pour le prochain cycle triennal de subventions. L’atteinte de cette cible de financement permettra de sauver 20 millions de vies, d’abaisser le taux de mortalité du VIH, de la tuberculose et du paludisme de 64 % et de renforcer les systèmes pour la santé afin de bâtir un monde plus sain et plus équitable.