Communiqués de presse - 2022

Le Fonds mondial salue la contribution de la Nouvelle-Zélande au dispositif de riposte au COVID-19

13 mai 2022

GENÈVE – Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme se réjouit de la décision de la Nouvelle-Zélande d’octroyer huit millions de dollars néo-zélandais au dispositif de riposte au COVID-19 du Fonds mondial (C19RM). Cette nouvelle aide financière permettra de fournir aux pays à revenu faible ou intermédiaire des tests de diagnostic et des traitements vitaux, y compris l’oxygène médical, ainsi que des équipements de protection individuelle (EPI).

La Première ministre Jacinda Ardern a annoncé la contribution de huit millions de dollars néo-zélandais au second Sommet mondial sur le COVID-19. La contribution fait partie d’un engagement supplémentaire de dix millions de dollars néo-zélandais pris par le gouvernement de la Nouvelle-Zélande envers l’Accélérateur d’accès aux outils contre le COVID-19 (Accélérateur ACT), une coalition novatrice de partenaires mondiaux visant à accélérer la mise au point, la production et la distribution équitable de tests de dépistage, de traitements, d’EPI et de vaccins.

« Nous nous réjouissons de la nouvelle contribution de la Nouvelle-Zélande, qui aidera les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire à avoir accès au dépistage, aux traitements et à d’autres fournitures essentielles dont ils ont besoin pour riposter à la pandémie et atténuer l’impact du COVID-19 sur les services essentiels, a déclaré Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. Cette contribution supplémentaire témoigne de l’engagement de la Nouvelle-Zélande en faveur d’une action collective visant à mettre fin à la pandémie dès que possible, pour tout le monde, partout. »

Volet essentiel d’une approche globale de lutte contre le COVID-19, le dépistage est l’un des moyens les plus efficaces pour surveiller et freiner la propagation du virus, répondre aux besoins cliniques urgents, tester l’efficacité des vaccins et détecter l’apparition de nouveaux variants. En collaboration avec les partenaires de l’Accélérateur ACT, le Fonds mondial a, jusqu’à présent, participé à la distribution de plus de 155,2 millions de tests de dépistage du COVID-19 dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Avec le C19RM, le Fonds mondial est le principal réseau subventionnaire des pays à revenu faible et intermédiaire pour la fourniture de tests de diagnostic, de traitements (y compris l’oxygène médical) et d’EPI nécessaires à la lutte contre le COVID-19, ainsi que d’éléments essentiels au renforcement des systèmes de santé.

Fervente partisane du Fonds mondial dans la région Pacifique, la Nouvelle-Zélande a engagé 2,5 millions de dollars néo-zélandais lors de la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial, couvrant la période 2020-2022.

Le Fonds mondial tiendra sa septième conférence de reconstitution des ressources aux États-Unis au second semestre de 2022. Son objectif sera de recueillir 18 milliards de dollars US pour relancer la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans le contexte des perturbations causées par COVID-19. La conférence réunira des dirigeants des gouvernements, de la société civile, du secteur privé et des communautés touchées par les trois maladies infectieuses les plus dévastatrices.