Communiqués de presse - 2022

Le Fonds mondial et ses partenaires appellent à augmenter les investissements pour mettre fin aux maladies les plus meurtrières et accueillent favorablement une première promesse de don du secteur privé

24 mai 2022

  • L’organisme caritatif Comic Relief US annonce une promesse de don de 10 millions de dollars US pour la septième reconstitution des ressources du Fonds mondial ‒ la toute première provenant du secteur privé.
  • Cette promesse amène à son tour une contribution de contrepartie de la Bill & Melinda Gates Foundation, ce qui se traduit par un engagement total de 30 millions de dollars US pour mettre fin aux trois maladies.
  • Les dirigeants mondiaux présents à la réunion annuelle du Forum économique mondial s’entendent sur l’importance d’augmenter les investissements du secteur privé pour accélérer la lutte mondiale contre le sida, la tuberculose, le paludisme et se préparer aux prochaines pandémies.
  • Dans le cadre de la prochaine conférence de reconstitution des ressources, le Fonds mondial s’est fixé comme objectif de mobiliser au moins 18 milliards de dollars US auprès de donateurs publics et privés pour réduire le taux de mortalité du VIH, de la tuberculose et du paludisme de 64 % et sauver 20 millions de vies d’ici 2026. Le président des États-Unis, Joe Biden, a déjà annoncé un engagement de 6 milliards de dollars US, et proposé une contribution de contrepartie de 1 dollar US pour chaque 2 dollars US versés par les autres donateurs.

DAVOS, Suisse ‒ À la veille de la septième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, le Fonds mondial et ses partenaires appellent tous les acteurs du secteur privé ‒ philanthropes, fondations et entreprises ‒ à renforcer leur engagement pour mettre fin au sida, à la tuberculose et au paludisme et pour bâtir des systèmes de santé résilients qui contribuent à bâtir un environnement plus sûr à l’échelle mondiale.

Comic relief US, une organisation engagée à briser le cycle de la pauvreté intergénérationnelle, a immédiatement répondu à l’appel des dirigeants mondiaux lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial, à Davos, en annonçant une promesse de don de 10 millions de dollars US au Fonds mondial. Elle devient ainsi la première organisation privée à annoncer un engagement financier pour la septième reconstitution des ressources du Fonds mondial. La Bill & Melinda Gates Foundation s’est engagée à faire un don de contrepartie équivalant au double de cette contribution, ce qui injecte un total de 30 millions de dollars US dans la lutte pour mettre fin au VIH, à la tuberculose et au paludisme.

« Nous remercions grandement Comic Relief US et la Bill & Melinda Gates Foundation pour leur engagement indéfectible dans nos efforts pour sauver des vies », souligne Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. « Ces deux organisations sont des partenaires de longue date à l’avant-garde de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et des efforts pour renforcer les systèmes de santé. »

Pour Comic Relief US, le partenariat stratégique avec le Fonds mondial, qui remonte à 2015, représente le plus important don total de son portefeuille. Les efforts financés par ce partenariat s’étendent dans plusieurs pays d’Afrique et permettent de s’occuper de divers enjeux, y compris les programmes de lutte contre le paludisme, le VIH et la tuberculose, tout en favorisant la résilience des systèmes de santé. Grâce à sa contribution cumulative atteignant aujourd’hui 2,74 milliards de dollars US, la Bill & Melinda Gates Foundation est un partenaire de première importance pour le Fonds mondial.

« Le Fonds mondial et Comic Relief US sont unis par un engagement commun à transformer la vie des gens en investissant l’argent de manière efficace et responsable dans des programmes de santé qui sauvent des vies », soutient Alison Moore, PDG de Comic Relief US. « Notre nouvelle contribution au Fonds mondial permettra de réduire les inégalités en élargissant la prestation de services de santé aux populations, un peu partout dans le monde, qui portent souvent le fardeau du sida, de la tuberculose et du paludisme. »

Gargee Ghosh, présidente de l’action militante et des politiques internationales à la Bill & Melinda Gates Foundation, explique : « Le secteur privé joue un rôle de transformation dans la lutte contre les maladies infectieuses les plus mortelles et dans la prévention des pandémies. Le Fonds mondial demeure l’un des meilleurs investissements en santé mondiale. Cette année, la reconstitution des ressources arrive à un moment où les inégalités en santé se sont grandement aggravées et où il est plus important que jamais d’augmenter les investissements dans les soins de santé primaires pour combler cet écart. Nous appelons les gouvernements, les entreprises, les fondations et les philanthropes à augmenter leur soutien financier à la septième reconstitution des ressources du Fonds mondial pour aider à mettre fin à la pandémie de COVID-19, prévenir la prochaine pandémie et réduire considérablement le fardeau du VIH, de la tuberculose et du paludisme d’ici 2026. »

En sauvant 44 millions de vies depuis 2002, le Fonds mondial s’avère un modèle d’investissement éprouvé qui a eu un impact extraordinaire comme partenariat public-privé. À ce jour, le secteur privé a fourni 3,9 milliards de dollars US pour élargir l’accès à des solutions novatrices, lesquelles ont permis de changer la trajectoire du VIH, de la tuberculose et du paludisme.

« Depuis ses débuts, le Fonds mondial reconnaît la valeur inestimable de la contribution du secteur privé dans la lutte contre les maladies et travaille en étroite collaboration avec de nombreux partenaires privés », ajoute Peter Sands. « Nous avons encore beaucoup à faire ensemble pour exercer la pleine puissance du secteur privé dans la lutte contre les maladies. Au cours des 20 dernières années, nous avons fait d’énormes progrès dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, mais nous constatons aussi l’effet dévastateur du COVID-19 sur ces progrès. Nous devons investir de toute urgence pour sauver des vies des maladies infectieuses actuelles tout en préparant le monde à la prochaine pandémie. »

Le président des États-Unis, Joe Biden, sera l’hôte de la septième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial plus tard cette année. Le Fonds mondial s’est fixé comme objectif de mobiliser au moins 18 milliards de dollars UStélécharger en عربي | Deutsch | English | Español | Français | Italiano | 日本語 | 한국어 | Русский ] afin de lutter pour ce qui compte : réduire le taux de mortalité du VIH, de la tuberculose et du paludisme de 64 % d’ici 2026, sauver 20 millions de vies et renforcer les systèmes pour la santé pour bâtir un monde plus sain et plus équitable.