Communiqués de presse - 2022

Le Fonds mondial applaudit l’Allemagne pour son leadership exemplaire en santé mondiale

08 septembre 2022

GENÈVE – Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme salue l’Allemagne pour l’extraordinaire leadership en santé mondiale dont elle a fait preuve en anticipant l’annonce d’une promesse de don de 1,3 milliard d’euros destinée à remettre le monde sur la voie de l’élimination des trois maladies d’ici 2030, à réduire les iniquités en matière de santé et à renforcer les systèmes pour la santé en faveur de la préparation aux pandémies.

C’est à l’occasion de la conférence internationale Get back on track!, tenue à Berlin, que la ministre du Développement Svenja Schulze a annoncé que l’Allemagne engagerait 1,3 milliard d’euros dans la septième reconstitution des ressources du Fonds mondial. La conférence a mis en lumière les impacts dévastateurs du COVID-19, mais aussi le rôle vital qu’a joué le Fonds mondial pour aider les communautés et ses partenaires à s’adapter et à riposter à la pandémie de COVID-19. Ce rôle comprend un soutien à l’Ukraine et aux autres contextes d’intervention difficiles, qui représentent aujourd’hui un tiers des investissements du Fonds mondial.

« Nous avons accompli de grands progrès dans notre lutte contre la pandémie de COVID-19 grâce à notre action concertée et déterminée, a affirmé Svenja Schulze, ministre du Développement. Cependant, les grandes épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme perdurent. Chaque année, ces maladies infectent et tuent un nombre incalculable de personnes. Heureusement, il existe des moyens de traiter et de prévenir ces maladies. En faisant preuve de solidarité, nous pouvons mettre fin à ces épidémies. C’est l’essence de notre engagement. Le Fonds mondial a remporté des victoires sur le sida, la tuberculose et le paludisme et, avec notre soutien, il pourra sauver des millions de vies supplémentaires. »

La généreuse promesse de don de l’Allemagne représente une augmentation de 30 % par rapport à sa contribution pour le cycle triennal précédent. Cette augmentation témoigne de la nécessité de rattraper le retard cumulé en raison du COVID-19 et reflète les ambitions de la stratégie du Fonds mondial pour la période 2023-2028. L’engagement exemplaire de l’Allemagne contribuera à une transition vers des approches mieux intégrées et centrées sur la personne, à l’équité en matière de santé, à l’égalité de genre et au respect des droits humains, tout en étayant la préparation et la riposte aux pandémies.

« Le COVID-19 a clairement démontré que des systèmes pour la santé solides et inclusifs sont un élément fondamental des sociétés résilientes, a affirmé Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. En augmentant de 30 % sa promesse de don, le gouvernement allemand a pris les devants pour réitérer sa détermination à mettre fin au sida, à la tuberculose et au paludisme en tant que menaces pour la santé publique d’ici 2030 tout en aidant les pays à bâtir des systèmes pour la santé plus solides et résilients qui leur permettront de mieux faire face aux pandémies, d’aujourd’hui et de demain. Nous remercions chaleureusement la ministre du Développement Svenja Schulze pour son ferme engagement et le peuple allemand pour son appui indéfectible à la réduction des iniquités en matière de santé et à l’amélioration de la préparation et de la riposte aux pandémies. »

Depuis 2002, année de création du Fonds mondial, l’Allemagne est un solide partenaire de l’organisation et son quatrième donateur public. Le pays a aidé le partenariat à sauver plus de 44 millions de vies au cours des 20 dernières années et à investir 1,5 milliard de dollars US par année afin de bâtir des systèmes pour la santé plus résistants et pérennes. Dans le cadre de sa présidence du G7 et dans le contexte de la pandémie de COVID-19, l’Allemagne s’est révélée une ardente défenseuse de la santé mondiale, agissant notamment en faveur de la préparation et de la riposte aux pandémies et du progrès vers un monde équitable.

La septième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, accueillie par le Président Joe Biden au nom du gouvernement des États-Unis, aura lieu le 19 septembre à New York, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le Fonds mondial compte y recueillir au moins 18 milliards de dollars US en vue de financer son prochain cycle triennal de subventions. Le Fonds mondial estime qu’un financement à hauteur de 18 milliards de dollars US permettrait de sauver 20 millions de vies, d’abaisser la mortalité du VIH, de la tuberculose et du paludisme de 64 % et de renforcer les systèmes de santé et communautaires en faveur de la préparation aux pandémies.