Communiqués de presse - 2022

Le Fonds mondial et Pfizer concluent une entente qui élargira l’accès au médicament antiviral PAXLOVID™

22 septembre 2022

GENÈVE - Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a conclu avec Pfizer une entente pour l’achat du nouveau médicament antiviral à prise orale nirmatrelvir/ritonavir, commercialisé sous la marque PAXLOVIDMD.

Grâce au travail concerté des partenaires du Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre le COVID-19 (Accélérateur ACT), la totalité des 132 pays admissibles aux subventions du Fonds mondial auront accès au PAXLOVIDMD, sous réserve de l’autorisation ou de l’approbation des autorités de réglementation locales. En outre, le Fonds mondial, avec les partenaires de l’Accélérateur ACT, suit de près les développements du côté des fabricants de médicaments génériques, car l’un de ses objectifs est d’améliorer l’accès des populations vulnérables aux antiviraux dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

« Cette entente est un grand pas vers l’équité d’accès aux tests de dépistage et au traitement du COVID-19, qui sauvera des vies parmi les populations les plus vulnérables et préparera les pays à riposter aux nouveaux variants et aux nouvelles vagues », a affirmé Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial.

L’entente est fondée sur la recommandation par l’OMS de la combinaison nirmatrelvir/ritonavir, commercialisée sous la marque PAXLOVIDMD, pour le traitement des patients légèrement à modérément atteints du COVID-19 et courant un risque élevé d’hospitalisation.

« L’accès équitable aux traitements du COVID-19 est un élément absolument essentiel de notre boîte à outils pour lutter contre le COVID-19, a déclaré le DTedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé. Nous avons appelé le secteur de l'industrie à travailler avec nous pour faciliter cet accès, et nous nous félicitons de cet important pas en avant. Nous savons que la combinaison nirmatrelvir/ritonavir (Paxlovid) réduit la probabilité qu'une personne faisant face à un risque élevé de contracter une forme sévère de la maladie ait besoin d’être hospitalisée. C'est important partout, puisque cela pourrait aider à diminuer le nombre de décès évitables, en particulier dans les pays où la couverture vaccinale est faible. »

Le Fonds mondial, dans son rôle de codirigeant du pilier Traitements de l’Accélérateur ACT, collabore étroitement avec des partenaires clés, dont l’OMS, USAID, Unitaid, FIND, l’UNICEF, l’Initiative Clinton pour l’accès à la santé, l’Université Duke et la Fondation Bill et Melinda Gates, en vue d’aider les pays à mettre sur pied des stratégies et des capacités de dépistage-traitement adéquatement intégrées aux plans nationaux de préparation et de riposte. L’administration du PAXLOVIDMD étant recommandée aux premiers stades de l’infection au COVID-19 dans les cinq jours suivant l’apparition des symptômes, la réussite des traitements antiviraux à prise orale passe par une amélioration de la rapidité d’accès au dépistage et au diagnostic précoces dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Le Fonds mondial, avec son dispositif de riposte au COVID-19 (C19RM), a été le principal réseau subventionnaire des pays à revenu faible ou intermédiaire pour la fourniture de tests de diagnostic, de traitements (y compris l’oxygène médical) et d’équipements de protection individuelle à l’appui de la lutte contre le COVID-19, ainsi que d’éléments essentiels au renforcement des systèmes de santé. Avec le C19RM, le Fonds mondial reste fidèle à son engagement de fournir des médicaments abordables, équitables et de bonne qualité.

Le Fonds mondial est un partenaire fondateur de l’Accélérateur ACT. Ce regroupement mondial des principales organisations de santé publique collabore avec les gouvernements, la société civile et l’industrie pour accélérer la mise au point et la distribution équitable de tests, de traitements et de vaccins, et pour renforcer les systèmes de santé dans la lutte contre le COVID-19. Le Fonds mondial codirige trois des quatre composantes de l’Accélérateur ACT, soit le pilier Diagnostics, le pilier Traitements et le Connecteur de systèmes de santé et de riposte.

Hier, le président Joe Biden a accueilli, au nom du gouvernement des États-Unis, la septième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial. Le Fonds mondial y a recueilli une somme record de 14,25 milliards de dollars US en vue de son prochain cycle triennal de subventions. Le Fonds mondial estime que cette somme contribuera à sauver des millions de vies et à renforcer les systèmes de santé et les systèmes communautaires. L’un des aspects clés du travail du Fonds mondial, autant dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme qu’à travers le C19RM, est de renforcer la préparation aux pandémies, de sorte que les pays à revenu faible ou intermédiaire soient prêts à prévenir, à détecter et à combattre les agents pathogènes actuels et futurs.