Nouvelles et articles

  • Vidéo

    Sécurité sanitaire mondiale : sauver des vies aujourd’hui, se préparer aux menaces de demain

    07 août 2019

    La capacité à déplacer les personnes et les produits autour de la planète nourrit l’économie et est un moteur du progrès. Pourtant, cela comporte aussi des risques, parce que les maladies infectieuses ne s’arrêtent pas aux frontières. La sécurité sanitaire mondiale suppose d’être prêt à détecter rapidement les nouvelles menaces et à prévenir les flambées épidémiques, mais aussi à améliorer nos ripostes aux maladies qui, aujourd’hui, tuent et rendent malades des dizaines de millions de personnes.
    En savoir plus

  • Vidéo

    Les visages de la lutte : Elhadj

    06 août 2019

    Elhadj Diop a décidé de militer contre le paludisme au Sénégal il y a presque 20 ans, après la mort bouleversante de sa fille Ami. « Le décès d’Ami, c’était une situation très difficile. Parce qu’on ne connaissait pas cette maladie à cette époque-là. Mais c’est à ce moment que je me suis dit, “J’ai une mission.” Celle d’aller vers les populations, de les informer de cette maladie, de leur demander de changer de comportement. Ce n’est pas Elhadj Diop seulement qui peut lutter. C’est tout le monde, tout le village, toute la communauté. » Les personnes comme Elhadj sont les visages en première ligne de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Rejoignez-les pour accélérer le mouvement cette année au travers de la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial.
    En savoir plus

  • Vidéo

    Global Fund Cycles

    06 août 2019

    The Global Fund mobilizes and invests more than US$4 billion a year to support programs around the world that accelerate the end of AIDS, tuberculosis and malaria as epidemics. Our partnership raises and disburses funds in three overlapping timelines: a Replenishment cycle, a funding cycle and an implementation period. Here's how these timelines work together within our funding model to maximize impact against the three diseases.
    En savoir plus

  • Vidéo

    Les visages de la lutte : Olga

    23 juillet 2019

    Olga Aniskevich, du Bélarus, a été prise de court par un diagnostic de tuberculose multirésistante. Mais la maladie l’a aidée à se rendre compte de ce qui était le plus important dans sa vie. « Je suis heureuse lorsque je crée de la beauté et que je l’offre aux autres. Ayant moi-même réussi à vaincre la maladie, j’ai le sentiment d’avoir une mission : celle d’aider ne fût-ce qu’une seule autre personne. Je dois créer quelque chose pour les autres, les aider à trouver des solutions de traitement de la tuberculose dans des situations difficiles. » Les personnes comme Olga sont les visages en première ligne de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Rejoignez-les pour accélérer le mouvement cette année au travers de la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial.
    En savoir plus

  • Vidéo

    Les visages de la lutte : Martha

    16 juillet 2019

    Martha Clara Nakato avait 14 ans lorsqu'elle a appris qu’elle était née porteuse du VIH. D’abord prise de panique, elle s’est battue pour surmonter les fausses idées qui prévalaient dans sa communauté. Aujourd’hui, elle milite pour les jeunes personnes vivant avec le VIH. « Je crois que mon histoire peut briser le rejet social et la discrimination dans les communautés et je crois aussi que mon histoire peut donner la force aux autres personnes vivant avec le VIH de ne rien lâcher. » Les personnes comme Martha sont les visages en première ligne de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Rejoignez-les pour accélérer le mouvement cette année au travers de la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial.
    En savoir plus

  • Vidéo

    Les visages de la lutte : Zolelwa

    02 juillet 2019

    La Dr Zolelwa Sifumba, d’Afrique du Sud, raconte l’histoire de son combat pour venir à bout d’une tuberculose multirésistante. « La tuberculose est considérée comme une maladie sale qui ne peut infecter qu’un certain type de personnes. Mais la vérité c’est que tout le monde peut avoir la tuberculose et la seule chose qui nous rend vulnérables face à la tuberculose c’est le fait de respirer. C’est donc le message que je fais passer : c’est parce que nous respirons tous que la tuberculose est notre problème à tous. » Les personnes comme Zolelwa sont les visages aux avant-postes de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Rejoignez-les pour accélérer le mouvement cette année au travers de la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial.
    En savoir plus

 
1
2
3
4
5
6
7
8
9