Nouvelles et articles

Avancées marquées contre la tuberculose dans les pays d’Asie fortement touchés

07 février 2019

NEW DELHI – Les premiers résultats de l’initiative conjointe visant à trouver et à traiter 1,5 million de patients tuberculeux « manquants » d’ici la fin de 2019 donnent à voir une nette progression tirée par les succès engrangés en Asie. Ainsi, six des pays du continent comptant parmi les plus touchés par la tuberculose dans le monde ont trouvé 450 000 cas supplémentaires rien que l’année dernière, plus de 840 000 par rapport à 2015.

La moitié des cas de tuberculose supplémentaires trouvés l’année dernière par l’intermédiaire de cette initiative soutenue par le Fonds mondial, l’Organisation mondiale de la Santé et le Partenariat Halte à la tuberculose, concernaient l’Inde. Le pays, dont l’épidémie de tuberculose est la plus importante au monde, s’est fixé pour objectif ambitieux d’en finir avec la maladie d’ici 2025, soit cinq ans avant les cibles des Objectifs de développement durable. Les autres pays concernés en Asie sont le Bangladesh, l’Indonésie, le Myanmar, les Philippines et le Pakistan. Si les tendances actuelles se maintiennent, les pays asiatiques trouveront et traiteront un demi-million de patients supplémentaires cette année, ce qui portera à plus de 4,5 millions le nombre total de personnes sous traitement.

« Ces résultats montrent ce qu’il est possible de réaliser en allouant des moyens supplémentaires à la lutte contre la tuberculose », a déclaré Peter Sands, le Directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. « Les pays d’Asie ont fait de la tuberculose une priorité et l’Inde fait figure d’exemple en trouvant et en traitant de nouveaux cas. Si nous voulons remporter la bataille contre la tuberculose, nous devons la vaincre en Asie. »

L’une des principales difficultés de la lutte contre la tuberculose vient des 3,6 millions de personnes « manquantes » vivant avec la maladie – des personnes qui, chaque année, ne sont ni diagnostiquées, ni déclarées, ni traitées et qui continuent de transmettre l’infection. Or, faute d’un traitement, une personne atteinte de tuberculose active peut en contaminer jusqu’à 15 autres.

En 2017, le Fonds mondial a investi 125 millions de dollars US supplémentaires dans 13 pays qui comptent pour 75 pour cent des personnes manquantes vivant avec la tuberculose au niveau mondial, l’objectif étant de trouver 1,5 million de cas supplémentaires d’ici à la fin de 2019. Même si les résultats complets et leur analyse ne seront disponibles qu’au terme de cette initiative, on ne peut que saluer les progrès que ces premiers résultats laissent entrevoir dans la lutte contre la tuberculose, une lutte qui avait marqué le pas par rapport à d’autres infections comme le VIH ou le paludisme.

Le 8 février, l’Inde accueillera à Delhi la réunion qui marquera le lancement de la sixième campagne de reconstitution des ressources du Fonds mondial. Ce dernier cherche à lever au moins 14 milliards de dollars US pour les trois prochaines années, ce qui aiderait à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié les taux de mortalité du VIH, de la tuberculose et du paludisme, et à construire des systèmes de santé plus solides d’ici 2023.

Pour plus de renseignements :

Ibon Villelabeitia
+41 79 292 54 26

Liste de contacts pour les médias

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles