Nouvelles et articles

L’Indonésie, l’Allemagne et le Fonds mondial signent un nouvel accord de conversion de dette pour lutter contre la tuberculose

14 avril 2021

JAKARTA – L’Allemagne, l’Indonésie et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ont signé aujourd’hui un nouvel accord qui permettra d’accroître le soutien apporté aux programmes de lutte contre la tuberculose en Indonésie. Ce soutien accru sera obtenu grâce à la conversion d’une dette de 50 millions d’euros dont l’Indonésie était redevable à l’Allemagne en investissements dans des programmes de santé publique soutenus par le Fonds mondial en Indonésie.

Cet accord, qui illustre bien l’initiative Debt2Health, est un dispositif financier innovant conçu pour augmenter le financement national de la santé en convertissant des remboursements de dettes en investissements essentiels dans des programmes de santé publique. Dans le cadre d’accords de conversion de dette négociés au cas par cas, un pays créditeur renonce au remboursement d’un prêt qu’il a accordé dès lors que le pays bénéficiaire accepte d’investir la totalité ou une partie des ressources ainsi dégagées dans un programme soutenu par le Fonds mondial.

Les fonds débloqués grâce à cet accord viendront compléter les investissements du Fonds mondial dans la lutte contre la tuberculose en Indonésie pour la période 2021-2023, qui s’élèveront à 160 millions de dollars US. Les bénéfices de la conversion de dette permettront de soutenir l’intensification de la riposte à la tuberculose dans le pays, notamment grâce aux services et aux traitements permettant de lutter contre la tuberculose multirésistante, à l'identification des cas menée par la communauté et au suivi du traitement.

« Nous remercions l’Allemagne pour son engagement envers ce type de financement innovant, en particulier aujourd’hui, alors que le monde fait face à deux pandémies transmissibles par voie aérienne – la tuberculose et le COVID-19, a déclaré Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. Nous encourageons d’autres pays à utiliser de telles approches de financement afin de dégager des ressources supplémentaires pour combattre les maladies infectieuses et renforcer la préparation aux futures pandémies. »

« Debt2Health va plus loin que le financement traditionnel en faveur du développement, en encourageant les pays à rassembler des financements nationaux supplémentaires pour la santé, explique Luky Alfirman, directeur général pour le financement du budget et la gestion des risques au ministère des Finances de la République d’Indonésie. Nous saisirons cette opportunité d’investir et de nous concentrer davantage sur la lutte contre la tuberculose, et de mettre en lumière le leadership de l’Indonésie pour la santé mondiale et le développement. »

Au cours des dernières années, l’Indonésie a fait des pas de géant dans sa lutte contre la tuberculose, qui est actuellement la quatrième cause majeure de décès dans le pays. Entre 2015 et 2019, le taux de réussite thérapeutique des patients tuberculeux diagnostiqués a augmenté de 39 % à 67 %. L’Indonésie s’est fixé un objectif ambitieux : celui d’atteindre 90 % de réussite thérapeutique pour la tuberculose d’ici 2022.

Jusqu’à présent, l’initiative Debt2Health a contribué à hauteur de plus de 152 millions de dollars US dans les programmes de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Elle a également permis de soutenir les systèmes résistants et pérennes pour la santé, grâce à des accords de conversion de dette entre l’Allemagne, l’Australie et l’Espagne d’une part ; et le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, l’Éthiopie, l’Indonésie, la Jordanie, le Pakistan, la République démocratique du Congo et le Salvador de l’autre.

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles