Nouvelles et articles

Pour une des premières promesses de don, le Portugal fait plus que tripler son engagement en faveur du Fonds mondial

29 avril 2019

Através de um compromisso antecipado, Portugal aumenta em mais do triplo a sua contribuição para o Fundo Global
télécharger en Português

PORTO – Le Fonds mondial salue la promesse de don de 750 000 euros que le Portugal vient de faire pour la sixième reconstitution de ses ressources, ce qui correspond à plus de trois fois l’engagement pris précédemment par le pays.

« Les ministères portugais de la Santé et des Affaires étrangères ont le plaisir d’annoncer cette importante contribution à une cause qui n’est pas seulement la nôtre, mais à laquelle nous nous sentons attachés car nous savons que la solidarité et la mise en commun des efforts sont essentielles pour garantir une meilleure santé pour toutes et tous, sans que personne ne soit laissé pour compte », a déclaré Raquel Duarte, Secrétaire d’État portugaise à la Santé.

Durement frappé par la crise financière mondiale de 2008, le Portugal n’a cessé de reconstruire son engagement en faveur de la santé mondiale par une augmentation progressive de ses promesses de don annuelles au Fonds mondial. Celle d’aujourd’hui est la première que le pays fait sur plusieurs années depuis 2007, ce qui est fondamental, puisque les engagements pluriannuels rendent les financements plus prévisibles pour les pays qui combattent le VIH, la tuberculose et le paludisme et améliorent ainsi la qualité des programmes et la pérennité des résultats obtenus.

« Nous adressons toute notre reconnaissance au Portugal pour sa promesse de don et nous sommes honorés du dévouement sans faille dont le pays a fait preuve pour reconstruire son soutien à la santé mondiale et au Fonds mondial », a déclaré Peter Sands, le Directeur exécutif du Fonds mondial. « L’appui du Portugal nous aidera à sauver 16 millions de vies et à réduire de moitié les taux de mortalité de ces maladies à l’horizon 2023. »

Cette promesse a été faite à l’occasion d’un événement intitulé « En route vers la reconstitution des ressources : souligner l’importance du Fonds mondial pour le financement de la réduction des méfaits ». Le Fonds mondial est le principal bailleur de fonds des programmes de réduction des méfaits.

Avec le soutien du Portugal, les investissements du Fonds mondial dans six pays lusophones – Angola, Cape Verde, Guinée-Bissau, Mozambique, Sao Tomé-et-Principe et Timor-Leste – ont sauvé 935 000 vies, placé près de 1,3 million de personnes sous traitement antirétroviral contre le VIH, traité près de 600 000 cas de tuberculose et distribué plus de 56 millions de moustiquaires. Le Portugal apporte également un appui technique essentiel aux pays lusophones du monde entier en aidant le Fonds mondial et ses partenaires à puiser dans son vivier d’experts en santé parlant le portugais.

Dans les pays où le Fonds mondial investit, plus de 27 millions de vies ont été sauvées et le nombre de personnes succombant au sida, à la tuberculose et au paludisme a été réduit d’un tiers. Il obtient cet impact avec un large éventail de partenaires : organismes publics bilatéraux, institutions multilatérales et techniques, entreprises privées, fondations, pays maîtres d’œuvre, groupements de la société civile et personnes touchées par les maladies.

Le Fonds mondial entend récolter au moins 14 milliards de dollars US pour son sixième cycle de reconstitution des ressources. Ces fonds contribueront à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié les taux de mortalité imputables au VIH, à la tuberculose et au paludisme, et à construire des systèmes de santé plus solides d’ici 2023. La France accueillera la sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Lyon, le 10 octobre 2019.

Pour plus de renseignements :

Melanie Brooks
+41 79 590 3047

Salle de presse

Liste de contacts pour les médias

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles