Nouvelles et articles

Le Fonds mondial salue l’engagement du Japon à sauver un million de vies

24 juin 2019

TOKYO - Le Fonds mondial a salué le formidable rôle moteur joué par le gouvernement du Japon en renouvelant son engagement solide contre le sida, la tuberculose et le paludisme, avec un financement qui contribuera à sauver un million de vies au cours des trois prochaines années.

Le Premier ministre Abe Shinzo a annoncé l’engagement du Japon en faveur de la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial le 21 juin 2019, à l’occasion de la réunion de l’organisme japonais responsable de la promotion des objectifs de développement durable. Cette annonce s’inscrit dans le cadre des initiatives prises par le pays en matière de prévention des catastrophes, de santé et d’éducation, et répond aux principes visant à garantir la sécurité humaine et à ne laisser personne à la traîne. Cet engagement du Japon contribuera à sauver un million de vies, ce qui donnera un nouvel élan à l’objectif de l’argumentaire d’investissement du Fonds mondial de sauver 16 millions de vies au total.

L’engagement du Japon se concrétisera par une contribution de 840 millions de dollars US à la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial. Cette promesse de don représente une augmentation de cinq pour cent par rapport à la période triennale précédente. Elle intervient quelques jours à peine avant la tenue du Sommet du G20 à Osaka, les 28 et 29 juin, au cours duquel se tiendra la première réunion conjointe des ministres des Finances et de la Santé du G20 pour discuter du financement durable de la santé en vue de parvenir à une couverture sanitaire universelle.

Cet engagement témoigne du rôle inébranlable de chef de file que le Japon assume dans le domaine de la santé mondiale et des efforts qu’il déploie pour soutenir l’augmentation du financement national de la santé, un élément essentiel à la réalisation de la couverture sanitaire universelle. Le gouvernement du Japon reconnaît l’action du Fonds mondial en tant que catalyseur de la mobilisation des ressources nationales et de l’investissement dans des systèmes de santé résilients et pérennes, ce qui permettra d’aboutir plus rapidement à la couverture sanitaire universelle.

Le Fonds mondial a exprimé sa profonde gratitude à la population et au Gouvernement japonais.

« Une fois encore, le Japon ouvre la voie dans les efforts déployés pour aider la communauté internationale à atteindre la couverture sanitaire universelle », a déclaré Peter Sands, le Directeur exécutif du Fonds mondial. « Toute notre reconnaissance va à la population du Japon et au Premier ministre Abe pour leur appui indéfectible à la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Ensemble, nous pouvons mettre fin à ces épidémies et garantir la santé pour tous d’ici 2030. »

Le partenariat du Fonds mondial a vu le jour pour sauver et améliorer la vie de millions de personnes touchées par le VIH, la tuberculose et le paludisme. Cela cadre parfaitement avec l’engagement du Japon à promouvoir la sécurité humaine et à plaider en faveur de la couverture sanitaire universelle. Le Japon montre l’exemple en encourageant la communauté internationale à atteindre les objectifs de développement durable adoptés par les États membres des Nations Unies en 2015.

C’est ainsi que le pays a inscrit les maladies infectieuses à l’ordre du jour du Sommet du G8 de Kyushu-Okinawa en 2000, ce qui a ouvert la voie à la création du Fonds mondial en 2002. Depuis lors, il n’a cessé de soutenir fermement le Fonds mondial, dont il est le cinquième contributeur.

Le Fonds mondial s’est fixé pour objectif de récolter au moins 14 milliards de dollars US pour son prochain cycle de financement de trois ans, en précisant que cette somme contribuerait à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié les taux de mortalité imputables au VIH, à la tuberculose et au paludisme, et à construire des systèmes de santé plus solides d’ici 2023. De plus, chaque dollar investi dans le Fonds mondial dégagera des retombées économiques plus larges de l’ordre de 19 dollars US.

La sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial sera accueillie par le Président français Emmanuel Macron à Lyon, en France, le 10 octobre 2019.

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles