Nouvelles et articles

Le Fonds Mondial se met en quête d’un Inspecteur général

10 août 2020

El Fondo Mundial inicia la búsqueda de un Inspector General
télécharger en Español

GENÈVE – Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme s’est mis en quête de son prochain Inspecteur général.

Un comité de nomination composé de sept membres aidera le Conseil d’administration du Fonds mondial à sélectionner le prochain Inspecteur général. Tous les candidats possédant des compétences avérées en leadership et en suivi stratégique sont invités à se manifester, quel que soit l’horizon dont ils sont issus.

Selon le président du Conseil d’administration Donald Kaberuka, le Fonds mondial a plus que jamais besoin d’un Bureau de l’Inspecteur général qui soit indépendant, transparent et doté de ressources suffisantes pour mener à bien sa mission, au moment où le monde entier riposte à la pandémie de COVID-19.

« Le Fonds mondial s’engage à respecter les normes de responsabilité les plus strictes », déclare M. Kaberuka. « Au moment où nous aidons les pays à lutter contre le COVID-19 et à en atténuer les effets sur le VIH, la tuberculose et le paludisme, il est impératif de préserver la confiance de nos donateurs, de nos partenaires et des communautés. Des années d’avancées obtenues de haute lutte pourraient être anéanties et des millions de vies au sein des communautés les plus vulnérables sont exposées au risque. »

Le Bureau de l’Inspecteur général est une entité indépendante du Fonds mondial, mais qui en fait néanmoins partie intégrante. Au travers d’audits, d’enquêtes et d’activités de consultance, il fournit au Fonds mondial une assurance indépendante et objective sur la conception et l’efficacité des contrôles mis en place afin de gérer les principaux risques qui menacent les programmes et les activités du Fonds mondial.

Le Bureau de l’Inspecteur général rend compte de toutes ses activités dans un souci de transparence et de responsabilité. Les résultats de ses audits et enquêtes sont publiés sur le site web du Fonds mondial.
En début d’année, l’actuel Inspecteur général Mouhamadou Diagne a informé le Conseil d’administration qu’il allait quitter ses fonctions afin de prendre la vice-présidence Intégrité du Groupe de la Banque mondiale.

Pendant plus de cinq années à la tête du Bureau de l’Inspecteur général, M. Diagne a dirigé une équipe de 50 auditeurs et enquêteurs, spécialistes de la gestion des risques, des contrôles internes et de la gouvernance. Le Bureau de l’Inspecteur général adopte une démarche stratégique et volontariste en matière de prévention des fraudes et des détournements de fonds, conformément aux recommandations du Conseil d’administration et de son Comité d’audit et des finances.

Premier investisseur multilatéral en faveur des systèmes de santé au travers de subventions, le Fonds mondial a sauvé plus de 32 millions de vies et contribué à réduire de près de moitié les décès dus au VIH, à la tuberculose et au paludisme, décaissant 45 milliards de dollars US à plus de cent pays. Cependant, la pandémie de COVID-19 menace d’inverser les progrès extraordinaires enregistrés par le Fonds mondial face aux trois maladies.

Le Fonds mondial a fermement réagi à l’émergence du COVID-19 et a rapidement mis à disposition un milliard de dollars US afin d’aider les pays à lutter contre la pandémie, adapter leurs programmes de riposte au VIH, à la tuberculose et au paludisme, et renforcer leurs systèmes de santé déjà débordés.

Avec le concours d’une agence de recrutement de cadres, le Comité de nomination s’entretiendra avec les meilleurs candidats et espère recommander un nom au Conseil d’administration au plus tard en novembre 2020. À ces fins, il a fait appel à l’agence Egon Zehnder. Pour de plus amples informations sur le poste, les qualifications et les compétences requises, rendez-vous sur https://appointments.egonzehnder.com

S’abonner

Si vous souhaitez recevoir nos communiqués de presse, veuillez envoyer un message à press@theglobalfund.org.

Autres nouvelles et articles