Modèle de financement

Investissements à effet catalyseur

Les investissements à effet catalyseur constituent une portion du financement – 800 millions de dollars US – destinée aux programmes, aux activités et aux investissements stratégiques qu’il n’a pas été possible de bien prendre en considération au travers des sommes allouées aux pays, mais qui sont essentiels pour concrétiser les objectifs de la Stratégie 2017/2022 du Fonds mondial et les plans des partenaires internationaux. Les investissements à effet catalyseur reprennent :

  • des fonds de contrepartie pour encourager la programmation fondée sur les sommes allouées aux pays dans des domaines prioritaires,
  • des approches multipays essentielles pour des zones prédéfinies, et
  • des initiatives stratégiques nécessaires pour contribuer à la réussite des programmes soutenus par les sommes allouées aux pays, mais qui ne peuvent être financées au travers des subventions accordées aux pays

Fonds de contrepartie

Le Fonds mondial a choisi plusieurs pays pour accéder à un montant prédéfini, puisé dans une enveloppe globale de 313 millions de dollars US, sous la forme de fonds de contrepartie destinés à des investissements à effet catalyseur. Ce financement a vocation à inspirer l’innovation et les démarches programmatiques ambitieuses motivées par des éléments probants, de manière à maximiser l’impact dans des domaines prioritaires stratégiques spécifiques.

Pour pouvoir prétendre à des fonds de contrepartie, le candidat doit répondre aux conditions ci-après :

  • Une augmentation de la part de la somme allouée au pays consacrée aux domaines prioritaires d’investissement à effet catalyseur par rapport à la période d’allocation 2014/2016. Cette part consacrée aux domaines prioritaires doit, au minimum, être égale (ou supérieure) au montant de fonds de contrepartie demandé. Le montant des fonds de contrepartie qui peut être demandé pour chaque domaine prioritaire et dans chaque pays est indiqué dans le document Excel ci-dessous.
  • Une augmentation des cibles et de la couverture programmatiques découlant d’une utilisation des fonds de contrepartie afin d'augmenter la somme allouée. Ces hausses doivent figurer dans le cadre de résultats.

Des souplesses sont envisageables dans la mise en œuvre des fonds de contrepartie, là où le transfert de financement pour répondre aux conditions des fonds de contrepartie aurait des conséquences néfastes sur les programmes et en réduirait l’impact. Le Comité technique d’examen des propositions et le Comité d’approbation des subventions examineront ces demandes d’assouplissement au cas par cas.

Voici les six domaines prioritaires d’investissement à effet catalyseur visés par les 313 millions de dollars US de fonds de contrepartie :

  • VIH : impact sur les populations-clés
  • VIH : programmes destinés à lever les obstacles liés aux droits de l'Homme qui entravent l’accès aux services de santé
  • VIH : adolescentes et jeunes femmes
  • Tuberculose : détecter les cas de tuberculose manquant à l’appel
  • Systèmes résistants et pérennes pour la santé : offre de services intégrée et personnel de santé
  • Systèmes résistants et pérennes pour la santé : systèmes, génération et utilisation de données

Outre ces domaines prioritaires, 33 millions de dollars US iront aux fonds de contrepartie consacrés au paludisme, afin de dynamiser la mise sur le marché d’une nouvelle génération de moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée.

  • Investissements à effet catalyseur : fonds de contrepartie disponibles
    télécharger en English

Approches multipays

Le Fonds mondial répond aux besoins des pays, mais les maladies ne connaissent pas les frontières et, parfois, la solution la plus efficace est celle qui associe plusieurs pays ou régions.

Par l’intermédiaire du financement multipays, le Fonds mondial veut répondre à un nombre limité de priorités multipays clés, essentielles à l’atteinte des objectifs établis par la Stratégie du Fonds mondial et ne pouvant pas être financées uniquement par les sommes allouées aux pays.

Pour chaque priorité stratégique multipays, il existe des domaines prioritaires spécifiques. Bien que des candidats aient été identifiés préalablement pour plusieurs domaines prioritaires, la plupart des domaines prioritaires suivront une procédure de demande concurrentielle. Les organisations admissibles devraient envoyer une demande de financement au Fonds mondial par l’intermédiaire de la procédure de demande concurrentielle. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur la page Financement multipays.

Initiatives stratégiques

Onze domaines prioritaires d’initiatives stratégiques ont été jugés nécessaires pour soutenir la réussite des sommes allouées aux pays, mais ils ne peuvent être financés au travers des seules subventions accordées aux pays. Un total de 194 millions de dollars US est destiné à ces investissements à effet catalyseur :

Initiatives stratégiques Objectif Montant (en millions de dollars US)
Identification des cas de tuberculose manquant à l’appel S’attaquer aux obstacles spécifiques entravant l’identification des cas de tuberculose manquant à l’appel, élaborer des approches novatrices afin d’accélérer l’identification des cas et mettre les approches et les outils à l’échelle. 10
Élimination du paludisme Accélérer les efforts dans 21 pays afin d’atteindre la Stratégie technique mondiale de lutte contre le paludisme et éliminer le paludisme dans au moins 35 pays d’ici à 2030. 7
Favoriser la mise sur le marché de nouvelles moustiquaires à imprégnation durable Introduire les nouvelles technologies en Afrique afin de contrer la menace de la résistance aux insecticides (conjointement avec 33 millions de dollars US de fonds de contrepartie pour catalyser l’entrée sur le marché des nouvelles MIILD). 2
Pilotage de la mise en service d’un vaccin antipaludéen Contribuer à l’élaboration d’une recommandation politique mise à jour de l’OMS sur l’utilisation des vaccins antipaludéens RTS,S/AS01 pour les jeunes enfants en Afrique subsaharienne. 15
Pérennité, transition et efficacité Accélérer la mise en œuvre de la Politique du Fonds mondial en matière de pérennité, de transition et de cofinancement. 15
Systèmes résilients et pérennes pour la santé : soutien technique, Sud-Sud, examen et apprentissage par les pairs Soutenir les systèmes de santé et la programmation efficace de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. 14
Systèmes résilients et pérennes pour la santé : systèmes de données, production et utilisation des mesures programmatiques et des améliorations de la qualité Renforcer les systèmes d’information sanitaire et la surveillance, permettre aux systèmes des pays de recueillir, de communiquer et d’utiliser les données, soutenir l’impact des programmes, les évaluations thématiques et les examens épidémiologiques. 20
Gestion des achats et des stocks Renforcer la chaîne d’approvisionnement en renouvelant les efforts stratégiques qui permettent de rehausser et de promouvoir les avancées d’approvisionnement en médicaments afin d’améliorer l’accès universel. 54
Communauté, droits et genre S’appuyer sur les progrès réalisés en matière de consolidation de la participation de la société civile et des communautés les plus touchées par les trois maladies dans les procédures du Fonds mondial. 15
Évaluation prospective des pays Documenter les résultats des programmes financés par le Fonds mondial et partager les enseignements tirés. 22
Fonds d’urgence Soutenir la mise à disposition et la continuité des services primordiaux de prévention et de traitement de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme pendant les situations d’urgence qui ne peuvent pas être financées uniquement grâce à la reprogrammation des subventions existantes. 20
Total 194