Communiqués de presse

Le Fonds mondial s’engage à verser près de 800 000 dollars US de financement d’urgence pour l’administration massive de médicaments aux personnes déplacées au Mozambique

21 mai 2024

GENÈVE - Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (le Fonds mondial) s’est engagé à verser près de 800 000 dollars US au Mozambique pour couvrir les coûts opérationnels de la campagne d’administration massive de médicaments aux personnes déplacées à l’intérieur du pays qui sont retournées dans le district de Palma, et qui continuent d’être touchées par les violentes insurrections en cours.

Depuis le début du conflit dans la province de Cabo Delgado, en 2017, près de 48 % des foyers ont été déplacés plusieurs fois, selon l’Organisation internationale pour les migrations. La majorité des 121 000 habitants de la ville de Palma sont aujourd’hui de retour, depuis que les forces mozambicaines et alliées ont sécurisé la zone.

Ces personnes retournent dans des zones où la capacité du gouvernement à fournir des services sociaux de base a été entravée par la destruction des infrastructures publiques. De plus, ces habitants retrouvent des structures de santé récemment réhabilitées, où l’accès aux soins reste incertain. Les chiffres les plus récents montrent que plus de 50 % des structures de santé ne fonctionnent pas et manquent de brigades mobiles.

« Bien que la situation instable perdure à Cabo Delgado, cette mesure d’urgence limitée dans le temps aidera à réduire le risque de nouveaux décès imputables au paludisme, pendant que les infrastructures de soins de santé primaires sont restaurées et que le ministère de la Santé prépare la prochaine campagne de distribution de masse de moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée (MIILD) plus tard dans l’année, a déclaré Mark Edington, directeur de la Division de la Gestion des subventions du Fonds mondial. Cette campagne d’administration massive de médicaments, qui se déroulera entre mai et juillet 2024, appuiera la réduction de la transmission au sein de la population à risque de Palma, dans l’attente de la prochaine campagne de distribution de masse de MIILD. »

Le Mozambique porte l’une des plus lourdes charges de morbidité du VIH, de la tuberculose et du paludisme au monde. Néanmoins, dans ce contexte d’intervention difficile, le pays a réalisé de grands progrès contre ces trois maladies, en grande partie grâce aux efforts des défenseurs et des agentes et agents de santé communautaires.

À ce jour, le Fonds mondial a approuvé plus de 3 milliards de dollars US d’investissements au Mozambique.