COVID-19

La riposte des Philippines au COVID-19

20 janvier 2022

Les Philippines ont été gravement touchées par la pandémie de COVID-19. Selon les derniers chiffres de l’OMS (en anglais), en date du 17 janvier 2022, les Philippines avaient enregistré plus de 3 millions de cas confirmés et plus de 52 700 décès. Depuis mars 2020, le pays a pris des mesures strictes pour enrayer la propagation du virus, notamment des mesures de confinement telles que des quarantaines communautaires renforcées.

La prise en charge du VIH et de la tuberculose a été fortement perturbée par la pandémie de COVID-19. En 2020, les responsables du Programme national de lutte contre la tuberculose ont constaté un important recul du dépistage ainsi qu’une forte baisse du nombre de cas signalés des formes pharmacosensibles et pharmacorésistantes de la maladie. En 2021, la propagation du variant delta du SARS-CoV-2 a entraîné une nouvelle augmentation des cas de COVID-19.

Au travers de son dispositif de riposte au COVID-19 (C19RM), le Fonds mondial, en 2021, a apporté un soutien financier aux Philippines d’un montant supérieur à 37,7 millions de dollars US pour lutter contre la maladie, des fonds utilisés notamment pour augmenter les capacités de dépistage et financer la stratégie de prise en charge des cas. Par ailleurs, les interventions ci-après ont pour but d’atténuer les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme : télémédecine, cliniques mobiles, dépistage bidirectionnel, outils numériques pour faciliter l’observance des traitements, amélioration de la recherche des cas de tuberculose et des réseaux de transport d’échantillons, soutien à une approche de prestation de services différenciés de lutte contre le VIH, et regroupement des campagnes de lutte contre le COVID-19 et le paludisme. Le personnel des programmes soutient également des interventions en rapport avec la protection sociale, le renforcement des organisations communautaires et l’élimination des entraves liées aux droits de l’homme dans l’accès aux services, ainsi que des mesures d’atténuation des effets du VIH visant à répondre à des besoins des populations comme la nécessité d’un soutien psychologique ou la prévention de la violence fondée sur le genre. Les Philippines ont été parmi les premiers pays à élaborer un solide plan global de lutte contre la tuberculose capable de s’adapter aux conséquences de la pandémie de COVID-19.