COVID-19

Produits thérapeutiques cliniques contre le COVID-19

04 mai 2022

Informations opérationnelles : Produits thérapeutiques cliniques contre le COVID-19
télécharger en English | Español | Français

Dans ces informations opérationnelles, nous souhaitons vous faire part d’une mise à jour sur le dépistage et le traitement du COVID-19 qui peuvent actuellement être pris en charge par le dispositif de riposte au COVID-19 du Fonds mondial (C19RM), conformément aux directives de l'OMS. Comme les recommandations ont été nombreuses au cours des derniers mois, nous aborderons les domaines suivants et nous vous communiquerons une mise à jour plus détaillée sur le « dépistage et traitement » dans la prochaine édition :

  • Nouvelles recommandations de l’OMS
  • Sommes allouées pour les traitements par l’ACT-A et l’OMS
  • Accords du Fonds mondial pour les produits thérapeutiques contre le COVID-19
  • Activités du connecteur de systèmes de santé et de riposte de l’ACT-A sur les orientations de mise en œuvre et la préparation des pays
  • Possibilités de reprogrammation

Nouvelles recommandations de l’OMS

La Note d’information sur le dispositif de riposte au COVID-19télécharger en English | Español | Français ] , qui énumère les investissements admissibles du Fonds mondial, suit les directives cliniques de l'OMS publiées en 2020, qui sont continuellement mises à jour et recommandent les traitements suivants :

Pour les patients exposés à un risque élevé / atteints de formes légères à modérées du COVID-19 : La plus grande attention a été portée aux antiviraux oraux récemment approuvés, le molnupiravir (sous condition) et, plus récemment, le niramatrelvir/ritonavir, connu sous le nom de la marque déposée Paxlovid – dont l’utilisation est fortement recommandée pour les patients atteints d’une maladie sans gravité au moment de pics dans les hospitalisations (publication de l'OMS le 22 avril dernier).

L'OMS a noté que « l'un des obstacles pour les pays à revenu faible ou intermédiaire est que le médicament ne peut être administré qu’aux premiers stades de la maladie ; un test rapide et précis est donc essentiel pour obtenir une retombée positive avec ce traitement. Les données recueillies par FIND montrent que le taux moyen de dépistage quotidien dans les pays à revenu faible ne représente que 1/80 du taux enregistré dans les pays à revenu élevé. Améliorer l'accès aux dépistages et aux diagnostics précoces dans les établissements de soins de santé primaires sera essentiel pour le déploiement mondial de ce traitement. »

Pour les patients atteints de formes graves à critiques du COVID-19 : Les antagonistes de l’interleukine 6 (IL6B), tels que le tocizilumab, et les agents anti-inflammatoires oraux, tels que le bariticinib sont fortement recommandés.

Pour les patients atteints de formes légères à modérées du COVID-19 : En plus de ce qui précède, l’antiviral remdesivir IV, et les produits à base d'anticorps monoclonaux (Ac) tels que le sotrovimab IV ou en combinaisons IV, tels que le casvirimab et l’indevimab, ne sont que faiblement recommandés, ou sous condition.


Sommes allouées pour les traitements par l’ACT-A et l’OMS

Le groupe de travail de l’ACT-A sur les sommes allouées pour les traitements a récemment publié des enquêtes sur l’intérêt et la préparation des pays pour les allocations pour le tocilizumab (en février 2022) et le molnupiravir (en mars 2022). Une requête similaire, en préparation pour une potentielle allocation pour le Paxlovid, est en cours.

Certains pays de mise en œuvre du Fonds mondial ont exprimé une demande pour ces produits thérapeutiques en consultation avec leurs équipes de pays, en tirant parti de la possibilité d'allocation et des fonds au titre du C19RM.

Les récipiendaires principaux des financements alloués au titre du C19RM peuvent choisir de reprogrammer les fonds de leurs subventions afin d'y inclure des produits thérapeutiques nouvellement approuvés comme le Paxlovid. Si vous avez des questions sur l'accès à ces produits thérapeutiques grâce aux financements alloués au titre du C19RM du Fonds mondial, veuillez contacter votre équipe de pays.


Accords du Fonds mondial pour les produits thérapeutiques contre le COVID-19

En novembre 2021, le Fonds mondial a lancé un appel à propositions pour sélectionner les fournisseurs qui fourniront des produits thérapeutiques dans le cadre d’accords-cadres avec le Fonds mondial. Ces accords visent à garantir davantage l’accès aux traitements contre le COVID-19 recommandés par l’OMS. L'appel à propositions couvre tous les produits thérapeutiques recommandés par l'OMS et les fournisseurs peuvent présenter une demande jusqu'à la fin de l’année 2022. Les produits ne seront achetés que sous réserve de satisfaire aux exigences de la Politique d’assurance qualité pour les produits pharmaceutiques du Fonds mondial, avec une attention particulière portée à la préqualification de l’OMS et/ou aux approbations du Comité expert d’évaluation du Fonds mondial.

Les accords devraient permettre un accès plus équitable à des produits de santé dont la qualité est garantie pour les pays que le Fonds mondial soutient. En outre, le Fonds mondial alloue des fonds provenant des investissements limités en gestion centralisée (CMLI) du C19RMtélécharger en English | Español | Français ] pour garantir un accès rapide aux nouveaux produits pharmaceutiques contre le COVID-19 avant de connaître les demandes spécifiques des pays.

Ces fonds ont pour but de donner l’occasion aux maîtres d’œuvre du Fonds mondial d’accéder plus rapidement à des produits de santé innovants et supplémentaires afin de soutenir leurs ripostes au COVID-19 et leurs stratégies « dépistage et traitement ». Des informations supplémentaires sur cette initiative seront fournies dans les mises à jour suivantes.


Activités du connecteur de systèmes de santé et de riposte de l’ACT-A sur les orientations de mise en œuvre et la préparation des pays

Le connecteur de systèmes de santé et de riposte de l’ACT-A (en anglais), codirigé par le Fonds mondial en collaboration avec l'OMS, l'UNICEF et la Banque mondiale, travaille à la publication d'un ensemble d'orientations et d'outils que les pays maîtres d’œuvre seront en mesure d'utiliser pour évaluer la préparation des pays et accélérer les stratégies de « dépistage et traitement » et la mise à l’échelle des services.

Les nouveaux outils doivent présenter une approche holistique des différents diagnostics, évaluations cliniques, traitements et orientations intégrées de « dépistage et traitement ».

Le Fonds mondial continuera d'aider les pays maîtres œuvre à accélérer l'introduction de nouveaux produits et d’innovations en matière de services qui seront adaptés au contexte national, jusqu'à ce que les nouvelles orientations soient disponibles.


Possibilités de reprogrammation

À l'heure où les pays maîtres œuvre examinent leurs investissements au titre du C19RM, compte tenu du contexte de l’épidémie de COVID-19 où tout évolue rapidement, le Fonds mondial souhaite attirer l'attention sur la possibilité de reprogrammer les fonds de la subvention pour introduire des innovations et inclure les interventions nécessaires dans les subventions afin de garantir des dépistages et des résultats rapides. Par exemple, pour de nouveaux traitements récemment recommandés ou pour une mise à l’échelle des stratégies de « dépistage et traitement ». Veuillez consulter la section 2.4 des Directives relatives au dispositif de riposte au COVID-19télécharger en English | Español | Français ] .

L'objectif final est d'accélérer la prestation de services et la mise à l’échelle de nouveaux traitements ciblant les populations les plus vulnérables et à haut risque dans les contextes à forte prévalence et où la couverture vaccinale est encore faible. La capacité de mobilisation des ressources humaines, y compris la décentralisation des modèles de dépistage intégré, pourrait également faire partie de la reprogrammation.

Les pays maîtres d’œuvre sont également encouragés à demander une assistance technique des États-Unis « à part » auprès des bureaux de pays de l’ONUSIDA, des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis ou du PEPFAR, pour rechercher un soutien dans l’identification et la résolution des goulets d’étranglement, la résolution des lacunes critiques de préparation et le soutien à l’élaboration de modèles de soins tenant compte des meilleures pratiques.