Header photo

Lutter pour ce qui compte : les personnes et l’impact

Nhin Kpă, La Rsươm, Vietnam

Nhin Kpă, agent de santé communautaire depuis 2019, fournit des services de santé essentiels aux personnes vivant dans une région reculée du Vietnam à haut risque de paludisme.

en savoir plus

Mozambique : transformer le réseau national de laboratoires pour riposter au COVID-19

Le réseau des laboratoires de santé publique du Mozambique subissait de fréquentes ruptures de stock avant même la pandémie de COVID-19, et était centralisé dans deux établissements. Lorsque le COVID-19 a frappé, le pays ne parvenait à effectuer que 600 tests de dépistage du COVID-19 par jour, pour une population de 30 millions d’habitants.

en savoir plus

Bryanna Nicole Camey, Guatemala, Guatemala

Bryanna Nicole Camey a fait des études en commerce, mais n’a jamais trouvé d’emploi dans son domaine. Elle explique que « c’est à cause de la façon dont les gens me regardaient ».

en savoir plus

Djibouti : des brigades mobiles dirigées par des femmes font front commun contre le VIH et le COVID-19

À Djibouti, les personnes vivant avec le VIH sont souvent victimes de rejet social et de discrimination. Ces préjugés font obstacle à l’accès aux services de traitement et de dépistage, en particulier pour les femmes.

en savoir plus

Bangladesh : reprise rapide des déclarations de cas de tuberculose

Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé pour la première fois le Bangladesh en 2020, les déclarations de cas de tuberculose ont chuté de 22 % par rapport à 2019, une baisse alarmante dans l’un des 30 pays les plus lourdement touchés par la tuberculose.

en savoir plus

L’histoire de Maia : Une application mobile facilite son traitement contre la tuberculose pharmacorésistante

Maia Chikovani, mère de deux enfants, a un emploi du temps chargé. Ses journées, elle les passe à s’occuper de ses fils Luka (14 ans) et Saba (12 ans), ainsi que du foyer familial et des animaux de leur petite ferme située dans le village de Bashi, dans l’Ouest de la Géorgie. Par ailleurs, elle travaille aussi à l’extérieur comme soignante.

en savoir plus

Kamate Muhindo, Goma, République démocratique du Congo

Kamate Kamate Muhindo est infirmier en chef au Centre de santé Majengo Marie à Goma, en République démocratique du Congo (RDC). En 20 ans de carrière, Kamate a travaillé dans les quatre coins du pays. Il dirige aujourd’hui une équipe de 15 personnes. Il raconte avoir trouvé la vocation pendant une maladie qui a failli l’emporter alors qu’était jeune homme

en savoir plus

Dre Jayanthi Shastri, Mumbai, Inde

La Dre Jayanthi Shastri dirige une équipe de 53 médecins, paramédicaux et employés de soutien dans l’unité de microbiologie de l’hôpital Nair à Mumbai, en Inde. Elle est sur la ligne de front de la lutte contre les maladies infectieuses depuis 37 ans

en savoir plus

Zambie : l’énergie solaire au service de la santé

Dans un établissement de santé, l’alimentation électrique est vitale. Les cliniques, les maternités, les salles d’opération, les entrepôts médicaux et les laboratoires ont tous besoin d’électricité pour fonctionner et sauver des vies. Mais dans les régions éloignées, notamment en Afrique subsaharienne, les établissements de santé doivent composer avec de graves problèmes d’alimentation électrique, qui peuvent entraîner l’interruption de systèmes vitaux pendant une chirurgie ou un accouchement, ou encore la perte de médicaments et de vaccins qui nécessitent une réfrigération constante

en savoir plus

La lutte contre les inégalités pour mettre fin au sida : témoignages des premières lignes en Ukraine

Au cours des deux dernières décennies, la lutte contre le VIH a progressé considérablement à travers le monde. Dans les pays où le Fonds mondial investit, les décès imputables au sida ont diminué de 65 % depuis la création du Fonds mondial il y a 20 ans. Cependant, les résultats sont contrastés, et les inégalités continuent de nourrir l’épidémie de VIH.

en savoir plus

Niger : Combattre le paludisme avec des données et des innovations

En Afrique subsaharienne, les enfants de moins de 5 ans comptent pour plus de 80 % des victimes du paludisme. Les moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée et la chimioprévention du paludisme saisonnier sont les moyens les plus efficaces de protéger les enfants du paludisme

en savoir plus